Les démarches sont en cour depuis juin pour débusquer un nouveau coach étranger, avise-t-on du côté de l’Association mauricienne de badminton (AMB). Son président Raj Gaya s’est tourné vers la Malaisie où le nom de Nanthakumar Tarbadas lui a été proposé. Âgé de 33 ans, celui-ci se présente comme étant de nature très motivé, doté de compétences et de qualités techniques utiles à la réalisation des objectifs d’une fédération.
Selon Raj Gaya, le coach malaisien est bien vu pour son travail abattu dans les régions, notamment avec les jeunes et les juniors. « C’est une de ses principales qualités. La plupart des juniors qu’il a formés sont par la suite orientés vers les structures nationales. Son profil correspond le mieux au candidat que nous recherchons », avoue le président de l’AMB.
« Nous avons besoin d’un coach possédant à la fois des qualités de formateur et d’éducateur ainsi que des compétences techniques pour entraîner. L’accent est mis sur l’avenir et la formation reste notre principale priorité. Car la plupart des jeunes qui montent grandissent et finissent par adopter souvent les mêmes erreurs techniques des aînés. Donc, il s’agit de corriger à la base ces erreurs afin de produire de bons joueurs. Un bon joueur sait par exemple bien gérer son énergie et tous ses mouvements sur un court sans se dépenser inutilement pour ensuite s’effondrer au moment décisif », explique-t-il.
Il semblerait donc que le choix est déjà fait. Car le recrutement du Malaisien sera chose faite une fois ses conditions de salaire finalisées. Le président de l’AMB compte d’ailleurs effectuer une requête au MJS pour une rencontre prévue la semaine prochaine afin d’entamer des discussions.
Nanthakumar Tarbadas est reconnu depuis cette année comme un coach de niveau 1 par l’Association de badminton de Malaisie. Il a aussi décroché cette année une licence en Sports Science Level 2 au National Sports Council de son pays après avoir obtenu son niveau 1 l’an dernier. Depuis 2009, il entraîne à la Nantha Badminton Academy de Malaisie. Il est aussi technicien supérieur en informatique.
L’AMB s’était également lancé sur la piste d’un coach indonésien du nom d’Idris Hadi. Ancien coach national de l’Académie de Gopichand en Inde de 2007 à 2010, celui-ci avait exercé en tant qu’entraîneur national de l’Association de badminton de Singapour de 2002 à 2007. Et jusqu’à 2011, il entraînait dans un club en Malaisie. Toutefois, le salaire mensuel de $ 4 000 nets d’impot (?Rs 125 000) qu’il réclamait s’il était retenu pour une année de contrat renouvelable a fait tiquer l’association mauricienne.
Quant à Nanthakumar Tarbadas, il devrait débarquer à Maurice courant novembre pour un mois d’essai et de mise à l’épreuve. « Si nous sommes satisfaits et tombons d’accord sur les termes de son contrat, il devrait revenir en janvier pour assumer pleinement ses nouvelles fonctions », indique Raj Gaya.
Mais derrière l’éventuel recrutement du Malaisien, « le but est aussi d’embaucher un autre coach étranger, plus jeune de préférence, qui servira de sparring-partner aux joueurs de l’équipe nationale », a-t-il indiqué. L’arrivée des deux coaches devrait se concrétiser dans l’optique des 9es Jeux des îles en 2015 à La Réunion.
Pour rappel, la Chinoise Yu Qiao fut le dernier entraîneur en date de l’équipe nationale. Elle avait aidé à la préparation de la sélection à moins de cinq mois des derniers Jeux des îles 2011 à Mahé. Avant elle, c’est l’Indonésien Yoga Oki Kassah, 26 ans, qui avait été engagé pour une période d’essai de trois mois, soit de mars à juin 2010. Mais après cette période, il était rentré en Indonésie sans donner signe de vie à une année des Jeux des îles à Mahé.
L’on ne peut que souhaiter que le nouveau venu trouvera à Maurice toutes les conditions requises qui le feront prolonger son contrat jusqu’en 2015 au moins.