À un mois de l’ouverture de Bagatelle Mall of Mauritius, un taux de remplissage de 85 % de l’espace commercial a été enregistré. « Nous sommes dans les temps par rapport aux objectifs fixés et les dernières boutiques seront livrées à leurs propriétaires dans les prochains jours », a déclaré Jean Marc Rivet, qui occupe désormais les fonctions de Centre Manager du complexe commercial de Bagatelle.
« Une fois les boutiques livrées, il reviendra à leurs propriétaires de prendre en charge leur aménagement et leur design. Ils bénéficieront pour cela du soutien de notre équipe de manière à ce qu’ils soient entièrement opérationnels à partir du 29 septembre prochain », affirme Jean Marc Rivet.
Pour sa part, la marketing manager Carolime Cortot a expliqué que les 140 boutiques du centre commercial auront chacune un cachet spécial. « Le complexe a été conçu afin que tous les Mauriciens quel que soit leur pouvoir d’achat puissent venir au centre et trouver quelque chose susceptible de les intéresser. Ce sera le cas pour les vêtements et autres produits proposés. Il y en aura pour tous les portefeuilles », estime-t-elle.
Vue de l’autoroute, le Bagatelle Mall of Mauritius donne l’impression d’avoir émergé d’un champ de canne dans un espace isolé. Jean Marc Rivet et Carolime Cortot insistent qu’un projet d’une telle envergure a été travaillé et bien réfléchi, étudié et planifié.
« Les promoteurs ont voulu faire en sorte que le complexe apporte une offre de shopping en y ajoutant une petite touche supplémentaire par rapport à l’environnement de qualité et le cadre exceptionnel », soulignent-ils
« Nous voulons que le centre soit conforme aux normes mondiales que ce soit au niveau de la propreté, de l’hygiène, de la sécurité, de l’accueil et du service. On veut que tous les Mauriciens puissent bénéficier d’un service de la même qualité que celui offert en Afrique du Sud, en France ou à Dubaï », assure la marketing manager. Les autres centres commerciaux opérant dans la région des Plaines-Wilhems ne semblent pas embarrasser les promoteurs. « D’une certaine manière nous sommes complémentaires, chaque centre disposant de son catchment area », estime Carolime Cortot.
Le centre sera facilement accessible grâce aux rampes d’accès et l’autopont construits sur l’autoroute. Des arrêts d’autobus sont prévus à l’intérieur et seront desservis par différentes lignes. Cerise sur le gâteau, l’aire de stationnement du centre dispose de 2 000 places gratuites. « Voitures, autobus, bicyclettes, et même les voitures des handicapés pourront y avoir accès facilement », soulignent les deux responsables de l’administration du centre.
La particularité du complexe réside dans sa dimension écologique et environnementale. Les déchets seront recyclés et la plantation de plusieurs milliers de plantes vertes est prévue.
Les loisirs ne seront pas en reste. Plusieurs salles de cinéma proposeront une grande variété de films en hindoustani. Les films européens seront proposés en version originale et en version française. Des espaces dédiés aux jeunes ont été aménagés. Les restaurants offriront une grande variété de produits alimentaires avec des spécialités de la cuisine locale et internationale. Ils pourront accueillir les Mauriciens en famille ou en groupe. « Nous insisterons sur la dimension humaine de centre, qui constituera notre particularité ».
En matière de sécurité pas moins de 30 caméras seront installées afin d’assurer une surveillance permanente. Quant au partenariat avec des promoteurs sud-africains, constitue une valeur ajoutée considérable, selon nos interlocuteurs. « Nous avons bénéficié de leur expertise de plus d’une vingtaine d’années dans le domaine commercial », soutient Jean Marc Rivet. « Il était question qu’Opera Mauritius organise un grand spectacle avec un choeur regroupant les chorales de l’île. Le projet a été reporté à une date ultérieure », dit-il. L’objectif est de faire du Bagatelle Mall of Mauritius « nou base ».