Intervenant hier à Côte-d’Or à la pose de la première pierre du Bagatelle Dam, le Premier ministre a révélé que les consultants singapouriens ont trouvé que la gestion de nos ressources en eau « est irrationnelle ». Navin Ramgoolam a défendu la récente augmentation du tarif et a accusé l’ancien gouvernement MMM/MSM d’« avoir retardé la réalisation des projets Midlands Dam et Bagatelle Dam par incompétence ».
« Les consultants singapouriens nous ont fait comprendre que la gestion des ressources en eau à Maurice est irrationnelle. Nous avons quatre institutions ici qui s’occupent de l’eau : la Central Water Authority (CWA), la Water Resources Unit (WRU), l’Irrigation Authority (IR) et la Wastewater Management Authority (WMA) », a souligné le Premier ministre à la foule présente sous une marquise géante dressée dans un champ à Côte-d’Or. « Les Singapouriens nous ont recommandé de réunir en une seule institution ces quatre institutions pour une meilleure gestion de l’eau ».
Le chef du gouvernement indique que les Singapouriens, qui ont étudié notre système de production et de distribution d’eau, ont aussi pointé du doigt le changement climatique (qui provoque une diminution de la pluviométrie) et les fuites causées par la vétusté des tuyaux de distribution de la CWA.
Pour Navin Ramgoolam, le projet de Bagatelle Dam (voir encadré) marque d’une pierre blanche l’histoire de la modernisation de la gestion de nos ressources en eau. Dans ce contexte, il a accusé l’ancien gouvernement MMM/MSM d’avoir « par incompétence » retardé les projets de construction du Midlands Dam et du Bagatelle Dam.
Le Premier ministre a ensuite énuméré les raisons de la présente pénurie d’eau à Maurice : le changement climatique, l’augmentation de la demande, les fuites, la vétusté du réseau de distribution et le gaspillage.
Pour remédier à la situation, a poursuivi Navin Ramgoolam, le gouvernement a initié plusieurs projets. Parmi figurent le Midlands Dam, le Bagatelle Dam, le remplacement des vieux tuyaux de distribution de la CWA au coût de Rs 500 millions, l’obligation aux nouveaux hôtels d’installer une station de dessalement d’eau de mer, et une campagne de sensibilisation à la nécessité d’économiser l’eau.
« Maurice est un des pays où l’eau est le plus bon marché au monde », a insisté Navin Ramgoolam. Il a indiqué qu’un litre d’eau (malgré la récente augmentation) coûte 0,6 sous tandis qu’un litre d’eau en bouteille coûte Rs 15. Le Premier ministre a argué que la récente augmentation du tarif d’eau avait un double objectif : décourager le gaspillage et trouver les fonds nécessaires pour investir dans la modernisation de système de production et de distribution.
« Malgré sa 35 % ogmantasyon-la, delo ankor bon marse a Moris », a répété Navin Ramgoolam. « 100 000 fami exampte de sa oss de tarif-la. » Il a dénoncé la « démagogie » de l’opposition qui s’élève contre cette hausse du tarif d’eau. « Enn gouvernma bizin azir ek responsabilite ! » Le PM n’a pas manqué de saluer l’amitié entre Maurice et la Chine qui finance la construction du Bagatelle Dam.
Le Deputy Prime Minister et ministre des Services publics a pour sa part annoncé la construction d’un barrage à Rivière-des-Anguilles dès 2013. Rashid Beebeejaun a dit trouver dans le projet de Bagatelle Dam « un symbole de la coopération entre Maurice et la Chine ». L’ambassadrice de la République populaire de Chine à Maurice, Bian Yanhua, a quant à elle souligné la volonté de la Chine d’aider Maurice dans son développement socio-économique.
Après la partie protocolaire, les invités ont été conviés à visiter une exposition sur le Bagatelle Dam.
———————————————————————————————————————————
Projet de Rs 3,4 milliards
Situé près du village de Côte-d’Or, le Bagatelle Dam fournira en eau les régions de Port-Louis et des basses Plaines-Wilhems ainsi qu’une partie de Rivière-Noire. Long de 2 500 mètres, le barrage aura une capacité de 2,4 millions de mètres cubes d’eau. Il sera équipé d’instruments de pointe.
Estimé à Rs 3,4 milliards, le projet de Bagatelle Dam est financé par un emprunt de Rs 2,6 milliards contracté auprès de la Export-Import (EXIM) Bank de Chine et du gouvernement mauricien. Il est réalisé par la Water Resources Unit du ministère des Services publics. Les travaux de construction ont été confiés à la China International Water and Electric Corporation sous la supervision du M/s Coyne et Bellier, bureau d’ingénieurs conseils en association avec la firme Servansingh Jadav and Partners Consulting Engineers (Mauritius). La construction prendra fin en décembre 2014.
———————————————————————————————————————————
« SAJ pas une priorité »
« Le Bagatelle Dam est notre priorité » a lancé hier le Premier ministre à la presse qui sollicitait son commentaire sur la démission du président de la République, sir Anerood Jugnauth. Navin Ramgoolam s’est ensuite engouffré dans sa voiture sous une pluie battante.