Comment rendre le sourire à un enfant qui vit à SOS Village? ? L’enseigne Kitchen Baazar, sise à Bagatelle, a trouvé une formule samedi en conviant dix enfants de SOS Village de Beau-Bassin à la préparation de “cupcakes” animée par Jérôme Ithier alors que sa femme Élodie se chargeait d’ajouter des couleurs aux visages souriants des petits à travers un atelier de face painting.
Diksha Nuckchady, responsable des enfants de SOS Village de Beau-Bassin, a accompagné un groupe de dix enfants à Kitchen Bazaar. Ces derniers s’amusaient à jouer à la ronde en écoutant les conseils d’Élodie Ithier. « Je me présente : je m’appelle Élodie. Dites-moi votre prénom à tour de rôle. Aujourd’hui, le clown est là et vous pouvez même participer à l’atelier de face painting », a-t-elle dit pour introduire les activités.
Ensuite, chaque enfant se lance dans la ronde et, muni d’un bâton de sorbet en plastique faisant office de micro, chacun improvise sur un ton hilarant. Tout le monde rit de bon coeur et les enfants sont transportés. Pour des raisons de protection, on nous demande de ne pas dévoiler leurs prénoms ni même de les prendre en photos.
Entre-temps, Diksha Nuckchady explique que SOS Village de Beau-Bassin prépare de nouveaux projets, notamment la House in the Community. « Cela fait partie de la décentralisation du village. On a choisi sept maisons, soit quatre à Beau-Bassin, une à Amaury, une à Vacoas et une à Eau-Coulée. Ce sont les frères et soeurs biologiques de ces enfants qui vivent à SOS Village de Beau-Bassin qui s’occuperont d’eux ainsi que des “caregivers”. C’est un projet innovant dont le but est d’avoir un centre différent des autres villages qui contribuera grandement à l’épanouissement des enfants », explique-t-elle.
Au Kitchen Baazar de Bagatelle, fêter Halloween était aussi au programme. Bhooshan Roopah, Operations Manager de Kitchen Baazar, poursuit : « On a voulu s’associer à un geste noble qui est de célébrer les enfants qui n’ont pas la chance d’avoir de grandes distractions en dehors du village où ils vivent. Nous avons approché SOS Village de Beau-Bassin en choisissant de mettre en place une animation avec un clown tout en restant dans l’esprit d’Halloween qui vient de passer. » La célébration en l’honneur des enfants a conquis plus d’un, surtout l’atelier cupcake de Jérôme Ithier qui a affublé chaque enfant d’une toque de chef. « Les petits, cette toque vous aide à avoir une bonne hygiène en cuisine. Il ne faut pas que les cheveux se répandent », a-t-il expliqué avant que les petits se lancent dans la décoration des cupcakes. L’un dira : « Pourquoi trois couleurs, c’est magique. » Et un autre : « On pourra les manger après. »
Jérôme Ithier parle entre-temps de l’importance de la crème, du sucre et des couleurs : « Le bleu pour les garçons et le rose pour les filles. »
Lors de l’atelier de face painting, les dessins d’Halloween ont été mis en exergue de même qu’une démonstration de food carving sur une pastèque rapidement dévorée. La journée s’est terminée par une remise de cadeaux sous forme de jeux de société effectuée par le clown.
Une fois rentrés à SOS Village de Beau-Bassin, les enfants n’ont pas tardé à demander à leur responsable d’introduire un cours de pâtisserie car, ont-ils précisé, ils avaient plein d’idées en tête. « Une bonne expérience qui leur a donné l’opportunité d’être créatifs », a observé Diksha Nuckchady.