Les trois sociétés de l’empire défunt de Dawood Rawat – Britam Ltd, Bramer Capital Brokers Ltd et Bramer Global Services Ltd – seront mises en vente dans les meilleurs délais. C’est ce qu’a confirmé de nouveau ce matin au Mauricien le Special Administrator de la BAI Co (Mtius) Ltd, Mushtaq Oosman, qui compte s’attaquer aux dossiers de tous les deals conclus ou non avec d’importants transferts de fonds effectués par la direction du groupe BAI au cours de ces dernières années.
« Nous allons mettre en vente ces compagnies, dont les licences restituées par la Financial Services Commission nous ont déjà été communiquées. Le seul cas encore en suspens est la licence de la Bramer Asset Management Ltd. Nous prévoyons de franchir cette étape vers la mi-juin avec des invitations à un exercice d’appel d’offres », a déclaré Mushtaq Oosman par téléphone. Entre-temps, la politique de restructuration des salaires au sein du groupe BAI, avec des secrétaires touchant jusqu’à Rs 85 000 par mois, se poursuit. Des employés dans la filière des assurances ont été informés que leurs salaires seront réduits d’au moins 30% à partir de la fin de ce mois, suscitant appréhensions et nervosité parmi les membres du personnel.
De son côté, Rishi Sookdawoor, l’un des premiers CEOs du groupe BAI Co (Mtius) Ltd à être placé en détention policière et à être inculpé dans le cadre de la BAI Mega Financial Scam, est de retour depuis la fin de matinée au QG du Central CID. Lors de cette nouvelle séance d‘interrogatoire, il est assisté de Me Hervé Duval (Jr).