Heureux les deux institutrices de l’école pré-primaire Serge Coutet, les parents d’élèves et la cinquantaine d’enfants fréquentant l’école pré-primaire Serge Coutet à Baie-du-Tombeau qui peuvent maintenant profiter de meilleures conditions de scolarité. L’école maternelle a été totalement remise à neuf grâce au projet de Corporate Social Responsibility (CSR) initié par le groupe La Sentinelle. Nouveaux carrelages, nouvelle cuisine, fenêtre, toilettes… l’école qui accueille des enfants de milieux défavorisés a enfin retrouvé une certaine fraîcheur. L’établissement a aussi été doté d’un téléviseur, d’un white board et de matériels scolaires.
«Nous avons signal? ? plusieurs reprises l’?tat d?plorable dans lequel se pr?sentait l’?cole avant: le local ?tait sale, le vinyl cass?, les toilettes dans un sale ?tat. Notre demande a ?t? prise en compte. C’est un aboutissement performant, nous sommes heureux», nous dit Shirley Badrookhan, l’une des institutrices.
La section pré-primaire et primaire se trouvent dans un seul et même lieu. Avant 1989, l’établissement était connu comme étant l’école du gouvernement de Baie-du-Tombeau. Elle a ensuite pris le nom de Serge Coutet pour honorer la mémoire de ce professeur disparu qui s’est dévoué à ce métier si noble. Pour ce projet, La Sentinelle a bénéficié du soutien de plusieurs firmes.
———————————————————————————————————————————
Dans le cadre de la Journée de la Femme le 8 mars: A la mémoire de celles qui ont perdu la vie… 
Pour rendre hommage à ces femmes qui ont perdu la vie dans des conditions atroces parce qu’elles ont eu recours à l’avortement illégal à Maurice, le Muvma Lyberasyon Fam (MLF) organise le mardi 6 mars, une veillée. Un évènement qui— en ligne avec le Journée Internationale de la Femme qui sera célébrée le 8 mars — vient mettre en lumière des situations auxquelles les femmes sont amenées à faire face. Pour le MLF, la Journée de la Femme est une occasion de réfléchir sur l’avenir de la femme dans son ensemble. Et celles qui ont perdu la vie méritent une pensée spéciale en ce jour où la femme est à l’honneur.
———————————————————————————————————————————
CONSTRUCTION: Les habitants de Cap Malheureux se mobilisent contre des travaux sur des wetlands
Les habitants de Cap Malheureux, Forces Vives et association SOS Patrimoine se liguent pour contrer les travaux de construction entrepris par un particulier en face du cimetière de la localité. Pour cause, ces travaux sont effectués sur des wetlands selon eux. Devant l’édification de ce bâtiment, qui devrait selon les rumeurs, abriter un supermarché, les habitants de la région ont réclamé des explications auprès du District Council. Leur lettre, datée du début de février, est jusqu’ici restée sans réponse. Aucun panneau d’avertissement n’indiquant la nature des travaux entrepris, les citoyens se demandent si le promoteur dispose des permis nécessaires pour cette édification. Ils comptent bien réclamer des explications auprès des autorités au plus vite avant que plus de mal ne soit fait à l’environnement.
———————————————————————————————————————————
LIONS CLUB DE PAMPLEMOUSSES: Intronisation de cinq nouveaux membres
Le Lions Club de Pamplemousses a intronisé cinq nouveaux membres lors d’une cérémonie le 25 février dernier au restaurant 5eme Avenue, sis au Centre commercial II à Ebène. Les cinq nouveaux membres, à savoir Deborah Manoovaloo Jessamine, Donald Lamy, Ricky Roussety, Caroline Roussety et Jean-Maire Sungaren ont reçu, chacun, à cette occasion, leur insigne Lions des mains du président du club de Pamplemousses, Jocelyn Barbe.
———————————————————————————————————————————
FINANCES ET ANALYSE DES COÛTS: Une cinquantaine de femmes entrepreneurs formés
Une cinquantaine de femmes entrepreneurs ont bénéficié, jeudi et vendredi, à un cours de formation portant sur les finances et l’analyse des coûts. Conjointement organisé par le National Women Entrepreneur Council (NWEC) et le British American Investment (BAI), ce cours qui s’est tenu au National Women Centre de Phoenix était assuré par un un chargé de cours de l’Université Middlesex.
La formation visait à aider les participantes à développer des aptitudes en comptabilité de base et à acquérir une connaissance de l’application de la comptabilité à des sujets connexes. Elles ont appris, entre autres, à déchiffrer et interpréter des informations financières, examiner les coûts et les avantages liés à des décisions d’affaires et à communiquer, de manière efficace, avec des institutions financières.