Le torchon brûle entre les pêchers de la région de Baie-du-Tombeau et les autorités. Après des semaines de négociations, les pêcheurs de Roche-Bois et de Baie-du-Tombeau ont été priés de libérer l’espace pour les travaux en cours sur la plage, à l’initiative du ministère de l’Environnement.

Les pêcheurs, qui soutiennent qu’il y a un manque à gagner, ont été priés d’enlever leurs embarcations afin que les travaux se poursuivent. Toutefois hier matin, ils étaient une vingtaine réunis pour bloquer les pelleteuses. Ils ont refusé d’obtempérer, car c’est à cet endroit que leurs pirogues ont toujours été amarrées.

Les officiers de police et les travailleurs de la compagnie Padco le contracteur.

Les membres de la Special Supporting Unit, la police de Baie-du-Tombeau et les officiers de la Criminal Investigation Department sont intervenus afin de ramener la situation à l’ordre.

Contacté, le SP Paraouty explique qu’il est « important de respecter le travail qui se fait en toute légalité ». « Il a fallu rappeler les pêcheurs à l’ordre. Si vous avez des revendications, contactez-nous et nous approuverons votre demande pour un rassemblement. Et non venir prendre un site de travaux en otage », a-t-il lancé. Il précise que « les travaux concernent les problèmes d’érosion qui touchent plusieurs plages à travers l’île ».