Le procès en réclamation de l’homme d’affaires Patrick Soobhany à l’encontre de l’ancien ministre de l’Environnement Raj Dayal sera appelé une nouvelle fois en chambre commerciale de la Cour intermédiaire mercredi prochain. Cette fois, l’ex-ministre de l’Environnement devra fournir sa défense avant que le procès puisse être pris sur le fond.

Précédemment, l’ancien ministre, par l’intermédiaire de son avoué, Me Pazhany Thandrayen, avait réclamé plus de précisions dans la plainte logée par l’homme d’affaires Patrick Soobhany. Il veut notamment connaître les permis que détiendrait Patrick Soobhany pour ses divers business dans l’île. Toutefois, après concertation entre les deux parties, Raj Dayal s’était dit satisfait des réponses de l’homme d’affaires. Il serait ainsi prêt à fournir sa défense la semaine prochaine. Patrick Soobhany, celui qui avait dénoncé une affaire de pot-de-vin à l’encontre de l’ancien ministre de l’Environnement Raj Dayal, contre une EIA Licence pour un morcellement à Gros-Cailloux, réclame Rs 50 001 de dommages à l’ancien ministre pour une déclaration faite à la presse le 15 avril dernier. Il affirme ainsi s’être senti diffamé par les propos de Raj Dayal à la presse à l’effet qu’il était recherché par Interpol. Documents à l’appui, notamment des certificats de moralité en France et à Maurice, il maintient avoir un “Clean Record”, contrairement à ce qu’avait déclaré l’ancien ministre à la presse suite à une séance d’interrogatoire à l’ICAC par rapport à cette affaire de pots-de-vin sous forme de « bal kouler » pour la fête Holi.