Vivre avec une déficience visuelle importante est très handicapant. Aveugle depuis sept ans, David Parsad, alias DJ Blind, a surmonté ce handicap pour passer à une phase plus constructive. Il est connu dans les boites de nuit locales et se produit souvent à Maurice et dans la région océan Indien. Il organise un Bal Familial le 1 er juillet 2017 à la Salle Melrose au Jardin botanique, de 15 h à 23 h afin de recueillir des fonds qui lui permettra de s’acheter une paire de lunettes MyEye qui coûte environ Rs 160 000.
Ce gadget permet aux non-voyants de détecter des objets et des visages. DJ Blind et DJ Pascal Souci seront aux platines (musique des années à ce jour). Une animation spéciale signée Denis Fricot (Eh bayo… ) est également prévue. Venez-vous détendre en famille et soutenir l’artiste.
À 30 ans, DJ Blind a su améliorer sa déficience visuelle en franchissant de nombreux obstacles. L’acception de sa malvoyance l’a conduit à devenir presque autonome : Il peut monter et descendre les escaliers chez lui sans aide ni guide, avec une volonté plus forte . DJ Blind a également appris à se servir de son smartphone, répondant aux SMS et gérant seul à la fois son compte et sa page Facebook, grâce au système vocal de son téléphone. Pour aller plus vite, il se sert d’un clavier externe. “Je me sers de mon téléphone comme n’importe qui”, dit le jeune homme.
Il s’est adapté à sa malvoyance depuis longtemps et son talent de DJ révèle sa relation à la musique et sa volonté d’intégrer le milieu social. DJ Blind se décrit comme un « all rounder ». “Je ne me cantonne pas à un seul style. Je suis comme un caméléon. Si je dois monter un spectacle de dancehall, de techno ou de trans, je le fais sans aucun problème. Je suis aussi beatmaker et programmeur musical. Je crée ma propre musique. Quand je viens dans une soirée et que le public accroche avec ce que je balance comme son et qu’il s’amuse, cela me rend heureux. C’est mon plus grand plaisir.”
Les billets sont à Rs 200.00 en prévente et à
Rs 250 à la porte.