Les travaux d’infrastructures du projet de développement immobilier de Royal Park Residential Estate situé à Balaclava ont débuté en juin 2011 et seront terminés en août 2012. C’est le premier domaine résidentiel qui abritera un parc privé de 22 arpents représentant le tiers de la superficie du Jardin de Pamplemousses.
« Le développement de l’infrastructure et du parc a été confié à la société Transinvest Mauritius Ltd. Actuellement, les équipes de chantier travaillent sur l’installation des câbles électriques et téléphoniques ainsi que sur la connexion au réseau d’eau, qui seront tous souterrains afin de préserver la beauté de cet environnement, une qualité essentielle dans un développement de ce niveau », explique Bruno Monthieu, Marketing Manager. « Une allée témoin sera bientôt prête pour les visiteurs du site », ajoute-t-il.
Lancé sur le marché mauricien seulement en 2010, ce projet a un concept unique : un parc aménagé, inspiré du Jardin de Pamplemousses, forme le point de départ de ce développement immobilier. L’architecte du projet, Paul Mikula, et l’équipe d’entrepreneurs mauriciens, ont en effet voulu que les quartiers résidentiels soient répartis autour d’un parc d’envergure. « Le parc s’étendra au coeur du domaine et les différents quartiers résidentiels seront construits autour, telles les pétales d’une fleur », explique M. Mikula.
La conception du parc est la réalisation de Colin Okashimo, un architecte paysagiste de renommée internationale. On retrouve ses projets à Singapour, en Malaisie, en Thaïlande, en Chine, en Inde, aux Maldives et aux Seychelles, entre autres. Pour le Royal Park Residential Estate, l’architecte s’inspire en partie du Jardin de Pamplemousses et de notre flore locale, en intégrant un bon nombre de plantes endémiques. M. Okashimo est assisté de l’horticulteur mauricien Jean-François Guimbeau.
Ce parc présentera également des plans d’eau — dont le plus grand sera de 2095 m2 — ainsi qu’un bassin de nénuphars et deux fontaines à ses extrémités. Huit collines artificielles seront également créées. Parallèlement, des sentiers pédestres et des pistes cyclables seront mis à la disposition des résidents afin de promouvoir un esprit de détente et de bien-être, ainsi qu’un mode de vie en communion avec la nature.
« De plus, toute une palette d’activités sportives sera disponible à travers l’accès à un Club House qui sera construit dans le residential estate lui-même, avec courts de tennis, piscine et gymnase », ajoute M. Monthieu.
Les premiers terrains ont été mis en vente exclusivement aux Mauriciens dès août 2010. La deuxième phase de vente, qui a été enclenchée le 20 février, est désormais également ouverte aux ressortissants étrangers et propose des appartements, villas et « town-houses » en sus des quatre types de terrains, à savoir : les terrains de la colline situés sur la partie la plus élevée du domaine, les terrains proches de la plage, ceux avec vue sur la chaîne de montagnes de Moka et les terrains en bordure du parc. Tous les terrains seront livrés gazonnés et équipés d’un muret en pierres de 60 cm en bordure de route.
Un nouveau showroom de Royal Park a par ailleurs été ouvert depuis peu à Sibotie House, à Pailles (à côté de Leal & Co). De nombreuses maquettes du parc, du quartier résidentiel et des cinq différents types architecturaux des futures habitations y sont exposées.