Le président de la Mauritius Marathi Mandali Federation (MMMF), Balraj Narroo, n’y est pas allé de main morte lors de son discours au siège de la fédération à Moka à l’occasion de la fête Ganesh Chaturthi. S’il a félicité «les décisions prises très vite et le bon travail en termes d’infrastructures accomplies par les autorités dans le cadre des activités autour de la fête Ganesh Chathurthi», il a fait une sortie en règle contre le ministère des Arts et de la Culture, ainsi que certaines associations, profitant de cette plate-forme pour régler ses comptes.
Selon Balraj Narroo, la MMMF a été tenue à l’écart pour certaines fonctions organisées par le ministère des Arts et de la Culture, celle d’une remise de chèques aux associations qui font partie de la MMMF. Outre des changements par rapport aux associations socioculturelles qui sont effectuées «sans consultation» avec la MMMF, le président de cette fédération déplore également que ses requêtes au ministère des Arts et de la Culture, dont celle pour le renouvellement des membres du board de l’association, ne sont pas prises en compte. Il déplore également le manque d’égard dont fait preuve la MBC envers la MMMF qui ne bénéficie pas de couverture. Estimant que certains tenteraient d’exclure la fédération, il martèle «are nou non. Are Balraj Narroo, non!»