Un bon nombre d’élèves de la Bambous “A” Government School ont été pris de malaise à l’heure de la récré, pendant le repas qu’offre le ministère de l’Éducation gratuitement depuis la rentrée scolaire. Des enfants, en larmes, se plaignaient de maux de ventre atroces et avaient la nausée, et certains vomissaient les aliments qu’ils avaient consommés.
Le repas servi aujourd’hui était composé de riz, de “dholl” et d’une rougaille d’oeufs. Le chef d’établissement a agi rapidement et a demandé à certains membres du personnel d’emmener les enfants malades au dispensaire de Bambous aux alentours de midi. Entre-temps le ministère de l’Éducation et celui de la Santé ont été informés du problème. Après avoir été auscultés et reçu les soins nécessaires au dispensaire de la localité, quelques-uns ont pu retourner à l’école où les attendaient leurs parents. Mais vers 13 h 15, une trentaine d’entre eux souffraient encore atrocement de douleurs au ventre et avaient de la fièvre et le médecin de service au dispensaire les a référés à l’hôpital Victoria, Candos.
Selon nos informations, le fournisseur de ce repas quotidien à Bambous “A” GS offrirait son service également à Cascavelle GS de la même localité. Les responsables de cette autre école ont été choqués par le problème survenu à Bambous  “A” GS, et en découvrant que le fournisseur leur proposait le même menu, ils ont refusé d’accepter la commande d’aujourd’hui, avant d’informer les autorités concernées de leur décision. Le ministère de l’Éducation a déjà suspendu le contrat du caterer concerné, en attendant le résultat de l’enquête menée par l’Éducation et la Santé.
La nouvelle de l’incident survenu à Bambous “A” GS s’est vite répandue dans le village et a soulevé un tollé parmi les parents d’élèves qui n’ont pas tardé à se diriger vers l’établissement pour dire leur colère.