Les pluies diluviennes de mercredi ont contraint 43 familles de Bambous à abandonner leur domicile pour se réfugier au centre social de la localité. Jeudi, ces familles devaient constater que la boue avait tout dévasté sur son passage. L’inondation, disent-elles, a été provoquée par des travaux dans le cadre de la construction d’une ferme photovoltaïque.
Hier, contactés par Le Mauricien, certains craignaient de devoir retourner au centre social de Bambous si la pluie recommençait à tomber avec la même vigueur. « Pour le moment il n’y a pas de grosse pluie mais nous avons très peur pour le reste de la nuit », nous a déclaré hier après-midi une habitante. « S’il y a à nouveau de fortes pluies, nous serons obligés de retourner au centre social. Notre situation est toujours la même, nous avons quasiment tout perdu et personne n’est venu nous aider. Certains bénévoles nous ont apporté des choses à manger et à boire mais cela ne suffit pas pour les 43 familles et le nombre d’enfants que nous avons. Pour le moment nous dormons dehors sur des planches de bois et des matelas que l’on a pu sauver mais notre situation reste critique. Nous demandons que les autorités concernées viennent voir les dégâts et nous proposent des solutions pour que nous puissions être relogés ».