Les habitants de Bambous-Virieux expriment leur ras-le-bol après les averses de ces derniers jours. Une accumulation d’eau à proximité de l’église de la localité met la vie des enfants en danger. Pour aller à l’école, ils doivent carrément marcher au milieu de la rue…
Comme à chaque période de pluie, les habitants de Bambous-Virieux vivent un cauchemar pour circuler dans la localité. Depuis de nombreuses années, le conseil du village attire l’attention des autorités sur ce danger. En septembre 2011, des travaux d’aménagement de drains ont été entrepris dans le village.
Le problème demeure toutefois entier. « Lorsqu’il pleut, l’eau descend de la montagne pour s’accumuler sur la route se trouvant à côté de l’église. Comme il y a un collège et une école primaire à l’arrière, cet endroit est très fréquenté par les enfants qui n’ont d’autre choix que de marcher au beau milieu du chemin pour éviter les flaques d’eau. Ce qui est dangereux », explique Arnold Nadal, représentant du village au conseil des districts de Grand-Port/Savanne.
L’eau s’accumulant à un tournant, les parents sont d’autant plus inquiets pour leurs enfants qui empruntent quotidiennement ce chemin. Arnold Nadal soutient avoir entrepris plusieurs démarches auprès des autorités concernées sans pour autant trouver une solution. « L’année dernière, après cinq années de requêtes successives, des travaux d’aménagement de drains ont été effectués. Mais la situation ne s’est pas améliorée. »
Les habitants se demandent d’ailleurs pourquoi les travaux ont été faits uniquement sur un seul côté de la route. « Il y a même un parcours de 100 à 150 mètres où ils ont été interrompus pour reprendre un peu plus loin. Certains habitants croient que nous avons fait du favoritisme », déplore Arnold Nadal.
Non seulement les travaux n’ont pas réglé les problèmes de drains à Bambous-Virieux mais ils en ont « ajouté ». Les villageois pointent ainsi du doigt  les grilles posées sur les drains afin de permettre l’évacuation d’eau. « Ces grilles se trouvent sur une pente. Elles auraient dû être à l’horizontal pour éviter qu’on ne glisse dessus. Plusieurs personnes sont tombées et se sont blessées à cet endroit. »
Bambous-Virieux se sent ainsi délaissé alors que la circonscription No 11 compte deux ministres. Nous n’avons pu obtenir une explication du ministère des Infrastructures publiques sur la situation dans cette localité.