Un délicieux fumet de manze lakaz flotte dans cette ambiance conviviale et familiale. Situé dans le bâtiment Pearl House de la Rue Naz, Banana Leaf est un restaurant dont le principe tranche avec le Port-Louis des affaires. C’est une oasis pour gourmets en quête d’authenticité.
Le menu proposé est directement inspiré de la cuisine tamoule, “telle qu’on la prépare à la maison”, précise son propriétaire, Sathuda Armourdon Pillay. Dans les belles assiettes en forme de feuilles de banane : riz fumant, servi derrière le comptoir principal pour accompagner les plats du jour. Lundi, on trouve des lentilles, de la rougaille de cerf et de poulet aux oeufs, de la daube de poisson ou encore du curry de gros pois aux aubergines, de la vindaye de soya et des légumes sautés, un achard de piment et un chutney de coco.
Fricassée de dholl, aubergines et bâton mouroum, soya aux champignons, rougaille de chevrettes, curry et salmis de cerf et de poulet figurent au menu, selon les jours. Banana Leaf propose aussi des spécialités qui ont fait sa réputation, comme le curry virindu, servi les mercredis, composé de curry d’abats de bouc, de rasson, d’aubergines, de laitue…
On imagine sans peine les assiettes particulièrement garnies et colorées. Il est de coutume que chaque plat soit accompagné d’un verre de panacon, boisson sucrée traditionnelle ayant pour ingrédients du jus de limon, d’orange et de cardamome.
Pour veiller à l’authenticité de la cuisine, Sathuda Armourdon Pillay et son épouse Vadee se mettent derrière les fourneaux chaque matin à partir de 4h. C’est elle qui est responsable de la cuisine, tandis que sa fille Kovila apporte son aide au niveau du restaurant.
Le travaille ne manque pas. En quelques années, Banana Leaf s’est construit une solide réputation et compte aujourd’hui une clientèle variée. Récemment, il a dû s’installer dans un local plus grand, qui dispose de 75 couverts. Le restaurant travaille aussi sur commande.
Sathuda Armourdon Pillay a d’abord exercé dans le textile. Homme d’affaires, il voyageait régulièrement et avait découvert ce concept à Singapour. “J’ai réalisé que je pouvais faire la même chose à Maurice à travers un restaurant traditionnel. J’ai toujours aimé cuisiner. Je me suis alors lancé.”
En ce moment, le menu de Banana Leaf a été adapté en fonction du carême tamoul. Une spécialité végétarienne est proposée chaque jour : kitcheri, aubergine, chouchou, brède malbar, meeti, riz tamarin, riz Canjee, entre autres.