Des charges formelles sous la loi amendée de l’Information and Communication Technologies Act avaient été logées contre deux internautes, soit Karishma Randhay, 27 ans et résidant Plaisance, et Mélanie Manuella Zacharie, 27 ans, habitant Quatre-Bornes. Il est reproché à Karishma Randhay d’avoir, le 18 janvier dernier, posté sur sa page Facebook une photo du Premier ministre, Pravind Jugnauth, avec des commentaires jugés « insultants ». Elle est poursuivie sous une charge de “using an information and communication service for the purpose of causing inconvenience to a person” Lors de l’appel de l’affaire en Cour Intermédiaire, la jeune femme a informé avoir retenu les services de Me Ashik Toorabally. Elle a plaidé non-coupable de l’accusation portée contre elle. Son procès a été fixé au 3 avril.

Mélanie Manuella Zacharie est quant à elle poursuivie pour avoir invité les internautes à écouter et partager la vidéo relative à l’affaire de la bande sonore chez les Jugnauth, à La Caverne. L’accusée n’était pas présente en cour lors de l’appel de l’affaire et le procès a été fixé “pro-forma” au 29 janvier. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, figure sur la liste des témoins. Ces procès seront les premiers à être entendus après les amendements apportés à l’ICTA. L’accusé Seetulsing Meetoo, également poursuivi en Cour intermédiaire pour avoir diffusé la bande sonore sur les Jugnauth, a été reconnu coupable mais sera sanctionné sous l’ancienne loi.