Deux développements majeurs en fin de semaine dans l’enquête sur l’affaire d’escroquerie de Rs 95 millions (3,8 millions de dollars de Singapour) initiée par le Central CID le vendredi 9 novembre. D’abord, les représentations d’Interpol à Singapour et en Suisse ont été contactées par la partie mauricienne pour des compléments d’informations au sujet des comptes bancaires attribués à Hemant Bangaleea, ancien chauffeur de Mauritius Telecom, interpellé en Europe avec une valise contenant Rs 300 millions en devises. Ensuite, pendant un peu plus de sept heures, ce suspect a subi une séance d’interrogatoire serrée axée sur la tentative d’agression contre Nitesh Ramdhary à Balaclava dans la soirée du jeudi 14.
Selon des recoupements d’informations auprès de sources autorisées, le Central CID a entamé des procédures en vue de solliciter la collaboration d’Interpol à Singapour et en Suisse à ce stade de l’enquête. L’objectif de cette démarche est tout simplement d’obtenir la confirmation de l’existence de comptes bancaires au nom de Hemant Bangaleea et si possible le montant des dépôts effectués jusqu’ici. Les documents bancaires fournis par Nitesh Ramdhary dans sa déposition devront servir de base de confirmation.
Cette décision a été prise en vue de faciliter l’enquête du Central CID car les procédures sous la Legal Mutual Assistance sont considérées comme étant plus élaborées. Un autre problème majeur est que pour avoir recours à cet instrument de coopération internationale, un Prima Facie Case de Money Laundering doit être établi avec une des inculpations provisoires logées contre le suspect. Or, les enquêtes de l’Independent Commission Against Corruption depuis décembre 2006 et de la police n’ont pu établir de délits sous la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act ou la Prevention of Corruption Act contre le chauffeur de Mauritius Telecom.
En attendant les premiers échanges d’informations sur les transactions bancaires opérées à Singapour ou en Suisse, les limiers du Central CID sous la double supervision des ACP Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi ont préféré concentrer l’interrogatoire du suspect sur la tentative de meurtre et les menaces contre Nitesh Ramdhary à Balaclava à la fin de la semaine dernière. Pendant plus de sept heures, le suspect, qui est arrivé au QG du Central CID vers 8 h, hier matin, a été entendu en présence de son homme de loi, Me Gavin Glover.
Hemant Bangaleea a rejeté en bloc les accusations portées contre lui par Nitesh Ramdhary, qui l’accuse de l’avoir escroqué d’une somme variant entre Rs 40 millions et Rs 95 millions dans une transaction foncière en Inde.
À ce stade, les enquêteurs du Central CID n’ont pas encore abordé le volet des menaces par SMS sur des téléphones cellulaires. Avant de passer aux accusations de Swindling, la séance de Questioning de Hemant Bangaleea devra déborder sur le premier cas d’agression vers la fin d’octobre dernier avec l’épouse de Hemant Bangaleea en liberté provisoire suite à une enquête policière.
Aucune indication n’était disponible à hier soir quant à la reprise de l’interrogatoire aujourd’hui ou lundi. Tout dépend de la disponibilité des hommes de loi, avançait-on de sources policières.