Le groupe Mauritius Commercial Bank (MCB) se classe 691e dans le classement 2014 des “Top 1 000 Banks” au niveau international, publié récemment dans la revue The Banker, publication du groupe Financial Times. La MCB pointe de même à la 20e place parmi les groupes bancaires en Afrique. Le deuxième groupe bancaire mauricien, la State Bank of Mauritius (SBM), pointe, elle, à la 929e place mais se trouve parmi les cinq banques africaines ayant affiché la meilleure performance en termes de retour sur capital.
Selon The Banker, trois groupes bancaires sud-africains se retrouvent aux premières loges dans le classement africain. Avec une 116e place sur le plan international, Standard Bank Group mène le groupe africain avec un Tier 1 Capital de l’ordre de USD 10,6 milliards. Il précède la First Rand Bank (152e mondial) avec USD 7,8 milliards et le Nedbank Group (195e mondial), avec USD 5,1 milliards. Avec un capital de USD 856 millions, la MCB est à la 20e place parmi le “Top 25” du continent africain. Il faut noter que, dans ce classement, on compte huit banques du Nigeria, six de l’Afrique du Sud, trois du Maroc, de l’Égypte et de l’Angola, et une du Togo et de Maurice.
Faisant état des “Highest Movers” en Afrique, The Banker rapporte que la MCB, avec une progression d’environ 10% de son Tier 1 Capital à USD 856 millions, arrive à la 9e place parmi les 10 meilleures performances africaines. La plus forte croissance a été enregistrée par la Kenya Commercial Bank (+20,41% à USD 590 millions), qui a devancé la Diamond Bank du Nigéria (+20,35%) et le Groupe Banques Populaire du Maroc (+17,65% à USD 3,8 milliards).
La SBM se retrouve parmi les cinq premiers groupes bancaires africains évalués sur la base des meilleurs retours du capital. Avec un taux de progression de 40,49%, la SBM se en effet classe 4e, précédée de l’Equity Bank du Kenya, de la National Bank of Egypt et du CIB Egypt. La 5e place est occupée par le groupe Kenya Commercial Bank.
Commentant la performance des groupes bancaires africains, The Banker observe que l’Afrique a pu placer 31 banques de neuf pays (Afrique du Sud, Angola, Égypte, Gabon, Kenya, Maurice, Maroc, Nigeria et Togo) parmi le “Top 1 000” mondial. La part du continent dans les profits globaux de banques a diminué : de 2,3% dans le classement  2013 à 1,6% dans celui de 2014. Les banques africaines ont réalisé un retour sur actifs moyen de 1,93%, précédant celles de l’Amérique centrale et latine, qui a affiché un taux de 1,74%.
À noter que la Standard Bank a maintenu sa première place africaine, ses revenus avant impôt se situant à USD 2,9 milliards, mais a perdu sept places dans le classement mondial. The Banker fait ressortir que le Barclays Bank Group (anciennement Absa Group) aurait pu être classé 3e au niveau continental avec un capital de USD 5,9 milliards, mais a été exclu du classement du fait qu’il est une filiale de UK Barclays.
The Banker note par ailleurs que, malgré le fait qu’elles ont pu retenir leurs premières places dans le classement régional, les banques sud-africaines ont eu à faire face à une baisse dans le Tier 1 Capital. Une situation qui découle de la faible performance économique du pays et de la forte dépréciation du rand. En revanche, les institutions bancaires du Maroc ont fait nettement mieux que l’année précédente.