La fusion entre la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB) et la National Commercial Bank (NCB) sera effective à partir du 1er janvier 2016. La nouvelle entité qui émergera de cette fusion, la Maubank, comptera alors des actifs de l’ordre de Rs 33 milliards et des dépôts d’environ Rs 30 milliards, disposant également d’un réseau de 36 succursales. Une des principales vocations de la Maubank sera de soutenir financièrement et techniquement les petptites et moyennes entreprises, cela à travers dix succursales.
Annonçant la création de la nouvelle entité bancaire jeudi après-midi au Swami Vivekananda International Convention Centre, Pailles, le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenraidoo, s’est appesanti sur la vision du gouvernement en procédant au regroupement des opérations de la MPCB et de la NCB ainsi que sur les objectifs visés par la Maubank. Avec un bilan de Rs 33 milliards, la Maubank s’imposera comme la quatrième banque domestique, employant quelques 700 personnes et opérant une cinquantaine de guichets automatiques. Cette fusion, indique-t-on dans les milieux du ministère des Finances, permettra de créer de la valeur pour les contribuables avec une transformation des deux entités bancaires concernées  et la mise en place d’une puissante source de financement et de services bancaires et non financiers destinés aux PME.
«Les mauvaises pratiques de même que l’ingérence politique au préjudice de la MPCB et de la NCB ( ex-Bramer Bank) les ont considérablement fragilisées, menaçant la solidité même du système financier.», souligne le ministère des Finances. Le  gouvernement a dû intervenir avec promptitude pour restaurer la confiance et préserver les intérêts des déposants et des employés. Tenant compte du « niveau insoutenable» des créances douteuses des deux institutions, le gouvernement a dûinjecter Rs 1,45 milliard sous forme de fonds propres  et après s’être assuré de la stabilisation des  deux banques, les autorités ont élaboré un plan de développement visant à assurer une plus grande viabilité et solidité financière à la nouvelle entité.  
L’avènement de MauBank ouvre de nouvelles perspectives de développement au niveau local et régional, fait-on ressortir dans les milieux officiels. La banque va exploiter quatre filières: a) les activités de détail ( retail banking) et produits/services aux gros clients ( private banking), b) le corporate banking pour les entreprises, c) l’international banking ou opérations à l’international et d) les produits/services tournées vers les PME. «Maubank sera la banque idéale au vu des garanties offertes par l’Etat. Les dépôts seront protégés par l’Etat», a annoncé Vishnu Lutchmeenraidoo. Le Grand argentier a soutenu que le gouvernement est animé de la meilleure intention en recommandant la fusion de la MPCB et de la NCB; Il a donné l’assurance que la direction de la Maubank aura toute la liberté voulu pour mener à bien ses opéraitons. «Il n’y aucune intervention politique», a confié Vishnu Luchmeenraidoo en présence du gouverneur de la Banque de Maurice, Rakesh Basant Roi, de ses deux adjoints, Yandraduth Googoolye et Vikram Panchoo, du président de la Mauritius Bankers Association, Alastair Bryce, et d’un parterre d’invités dont des ministres et le nouveau Chief executive officer de la Maubank, Sridhar Nagajaran.   
 Les autorités sont d’avis que la Maubank aidera à concrétiser la stratégie nationale de croissance et de création d’emplois. La banque pourra élaborer son offre en s’appusant sur une plateforme technologique pointue, une culture de service, le professionnalisme et la bonne gouvernance. Le gouvernement, a laissé entendre Vishnu Lutchmeenaraidoo, pourra compter sur la participation de la Maubank dans le déploiement de sa stratégie africaine. Les autorités misent également sur la Maubank pour la réussite de son plan de soutien aux PME.   L’infrastructure de la MauBank sera équipée pour déployer des solutions bancaires et non bancaires aux PME, start-ups, coopératives, etc. Dix succursales entièrement dédiées aux PME ( des  Smart SME Branches) seront opérationnelles à travers le pays comme suit : Port Louis, Triolet, Rivière du Rempart, Flacq, Mahebourg, Rose Belle, Chemin Grenier, St Pierre, Quatre Bornes et Malabar à Rodrigues. Ces Smart SME Branches mettront à la disposition des clients  des prestations bancaires et d’accompagnement telles la facilitation des affaires, les conseils technique pour la préparation des business plans et autres études de faisabilité ainsi que le «business counseling».
 La nouvelle banque, a observé le ministre des Finances,  sera un instrument par excellence pour traduire dans les faits la vision du gouvernement de faire de Maurice une nation d’entrepreneurs. Le ministre a annoncé que Rs 2 milliards additionnels seront injectés dans le capital de la Maubank en vue de lui permettre d’exécuter son plan d’aide aux PME. Les entreprises ayant recours à l’assistance de la Maubank obtiendront un SME Development Certificate leur donnant droit à d’autres incitations fiscales.
 Le CEO de la Maubank, Sridhar Nagarajan, compte une vingtaine d’années d’expérience dans le domaine bancaire ayant été jusqu’à tout récemment à la tête de la Standard Chartered Bank ( Mauritius) Ltd depuis 2008. Avant de prendre effectivement la barre de la Maubank en janvier 2016, Sridhar Nagarajan agira comme CEO de la MPCB afin de suivre de près le processus de fusion. Ashraf Esmael, qui occupe actuellement les fonctions de CEO au NCB, se joindra à l’Executive Management de la MauBank.