La Société Générale, l’une des plus grandes institutions financières françaises, entre dans l’actionnariat de MCB Moçambique. Cette démarche se fera, selon les termes de l’accord signé entre les deux parties, sous la forme d’une prise de participation majoritaire effectuée par augmentation de capital réservé. Ce qui sous-entend que le groupe français aura à injecter plus de capitaux dans le capital de MCB Moçambique, le groupe MCB maintenant ce qu’il y dispose déjà.
Ce partenariat MCB Group-Société Générale au Mozambique, tout en restant sujet à l’approbation de la Banque centrale du Mozambique, est très favorablement accueilli par la direction du groupe bancaire mauricien. « Cette association avec la Société Générale, notre partenaire de longue date dans la BFCOI, dotera MCB Moçambique de moyens importants qui lui permettront d’accélérer le développement de ses activités et d’étendre son réseau d’agences à d’autres régions du pays tout en consolidant les assises du Groupe MCB en Afrique », déclare Pierre Guy Noël, Chief Executive du Groupe MCB, dans un communiqué de presse.
Dans les milieux du groupe MCB, on indique que les deux partenaires uniront leurs forces afin d’offrir encore plus de moyens à MCB Moçambique pour étoffer ses services, notamment en matière de financement des opérations des entreprises locales et internationales, et également pour la réalisation de la stratégie d’expansion de son réseau d’agences dans un pays en pleine croissance. La direction de la MCB fait remarquer que le Mozambique est une économie ayant enregistré l’un des plus forts taux de croissance au niveau mondial au cours de la dernière décennie.
Le pays, ajoute-t-on, présente aujourd’hui un fort potentiel de développement, notamment en matière d’infrastructures, résultant de la découverte récente de gisements de gaz. « Selon le Fonds Monétaire International, le Mozambique devrait enregistrer une croissance économique de 7,5% en 2015. La taille de l’économie mozambicaine pourrait être multipliée par dix d’ici 2035, étant donné que le pays est en passe de devenir l’un des principaux exportateurs de gaz naturel liquéfié », annonce la MCB.  
Le groupe bancaire mauricien a démarré ses activités au Mozambique en août 1999 avec notamment pour objectif de mieux accompagner les entreprises mauriciennes souhaitant s’implanter sur le continent africain. « Au fil des années, MCB Moçambique a considérablement élargi le champ de sa clientèle à tous les secteurs de l’économie mozambicaine. Elle a des agences à Maputo et Matola », annonce le groupe.   
Le groupe MCB et la Société Générale se connaissent depuis plusieurs années. Ils se sont associés pour la première fois en 2003 dans un joint-venture pour la gestion de la Banque Française Commerciale Océan Indien (BFCOI). Celle-ci compte aujourd’hui 21 agences à La Réunion, sept à Mayotte et une à Paris. Au Mozambique, précise-t-on, « le groupe MCB et la Société Générale renforceront davantage leur longue et fructueuse collaboration ». À noter que le groupe réalise presque la moitié de ses bénéfices à l’étranger, notamment dans la région et en Afrique. Il est actuellement la plus importante institution bancaire en Afrique de l’Est et se classe dans le Top 25 des banques du continent. Le Groupe MCB offre ses services à une centaine d’entreprises et d’institutions financières dans 28 pays d’Afrique.