Un comité de politique monétaire de la Banque de Maurice vient d’être constitué pour succéder à celui en fonction depuis environ cinq ans. Composé de neuf membres et présidé par le gouverneur de la banque centrale Manou Bheenick, il réunit entre autres l’ancien ministre de l’Économie et des Finances de la France Alain Madelin et un élément féminin, Sivana Tenreyro, qui est chargée de cours à la London School of Economics au Royaume-Uni.
La recomposition du comité de politique monétaire (MPC) a été décidée après des amendements aux dispositions de la Bank of Mauritius Act 2004 régissant son fonctionnement. Ces amendements avaient été introduits à la lumière des recommandations de sir Alan Budd, un ancien membre de la Bank of England, appelé à revoir les opérations du MPC. L’un des amendements apportés à la loi en décembre 2011 avait trait au démantèlement du comité en fonction depuis avril 2007 et sa reconstitution.
Les dispositions légales prévoient un comité composé du gouverneur de la Banque de Maurice (BoM) comme président, de trois hauts officiers de la banque centrale désignés par le gouverneur et ayant des responsabilités différentes et de cinq autres personnes, n’étant ni directeurs ni employés de la BoM mais comptant une expérience reconnue dans les domaines de l’économie, des opérations bancaires et financières à être choisies par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval.
Un communiqué émis par la BoM hier après-midi indique qu’après consultation avec le gouverneur, M. Duval a annoncé vendredi la liste des personnes désignées pour faire partie du MPC. Elle comprend Alain Madelin (ancien ministre français de l’Économie et des Finances), un élément féminin (une première) en la personne de Silvana Tenreyro de la London School of Economics, Pierre Dinan (économiste et consultant), Rajkamal Taposeea (actuel président du conseil d’administration d’Air Mauritius), et Nishan Degnarain (consultant au sein d’une société de gestion dans le secteur du global business).
Le gouverneur de la BoM a pour sa part nommé les hauts officiers suivants pour siéger au MPC : Yandraduth Googoolye, premier gouverneur adjoint, Mohamed Iqbal Belath, second gouverneur adjoint (tous deux membres du précédent MPC) et Jitendra Nathsingh Bissessur, chef de la division des marchés financiers à la banque centrale.
Outre Manou Bheenick, Yandraduth Googoolye, Iqbal Belath et Pierre Dinan qui est reconduit dans ses fonctions, le premier comité de politique monétaire était composé de Jacques Li Wan Po, Shyam Razkumar Seebun et Janaden Padiaty Coopamah. Le Dr Streevarsen Narrainen, senior economic adviser au ministère des Finances, agissait comme observateur lors de la dernière réunion du comité tenu début décembre 2011.
La BoM rappelle par ailleurs que le texte de loi avait été aussi amendé en vue de donner le pouvoir au président du MPC d’autoriser un membre du comité en question à participer à une réunion en téléconférence à condition que le membre concerné ait fait une demande au préalable au président du MPC. « A member who participates in a meeting through teleconferencing is, by virtue of the Act, treated as being present at the meeting and shall be entitled to vote », fait-on ressortir.
Le MPC tiendra sa prochaine réunion le lundi 19 mars où, après examen des données concernant l’évolution de l’économie mondiale, des tendances au plan local et des différents indicateurs dont l’inflation, il décidera de la direction que doit prendre le Key Repo Rate (taux directeur). Les opérateurs économiques souhaitent un assouplissement de la politique monétaire compte tenu de l’ampleur de la crise globale et de son impact sur l’économie mauricienne, avec un taux de croissance attendu de 3,7 % selon le Fonds monétaire international.