Les résultats intérimaires de la State Bank of Mauritius Ltd (SBM) pour la période s’étendant de juillet 2011 à mars 2012 indiquent des profits nets de près de Rs 2 milliards par rapport à Rs 1,6 milliard pour la période correspondante de 2010-2011.
Rendus publics hier après-midi après approbation par le conseil d’administration, les résultats du groupe bancaire pour les neuf premiers mois de l’exercice financier 2011-2012 montrent que, sur une base comparative (excluant les gains non-opérationnels tels que la plus-value réalisée sur la vente de certains investissements en actions dans le capital des entreprises), les profits ont augmenté de plus de 34 % par rapport à la même période de l’année précédente. La direction du groupe rapporte dans un communiqué de presse que les revenus nets sous forme d’intérêts ont été en progression principalement grâce à une meilleure gestion du bilan bancaire alors que la croissance des autres sources de revenus a reposé en grande partie sur les activités transfrontalières. Malgré une augmentation de 8,6 % des dépenses opérationnelles, le ratio coûts-revenus, un indicateur de l’efficacité dans la gestion des opérations bancaires, s’est amélioré, s’élevant à 35 % pour la période juillet 2011-mars 2012 (mars 2011 : 38 %).
Les bénéfices du groupe après impôt, incluant les revenus non-opérationnels tels que les gains sous forme de plus-value, ont crû de 22,4 % pour atteindre Rs 1,96 million comparativement à Rs 1,6 milliard pour la même période de l’année précédente.
Les investissements du groupe dans les bons du trésor, sur lesquels le rendement est inférieur, ont baissé d’environ Rs 3,3 milliards par rapport à leur niveau de juin 2011 alors que le ratio de crédits par rapport aux dépôts s’élevait à 85,7 % au 31 mars 2012 comparativement à 81,8 % au 30 juin 2011. « La qualité du portefeuille d’actifs s’est encore améliorée, comme reflété dans les gross and net impaired ratios qui s’élevaient à 1,1 % et 0,28 % respectivement au 31 mars 2012 (juin 2011 : 1,4 % et 0,46 %) », souligne le communiqué de la SBM. Pour ce qui est du ratio d’adéquation du capital, le groupe relève qu’il est demeuré à un niveau confortable, soit 21,7 % alors que le minimum réglementaire est de 10 %.
La direction de la SBM prévoit que dans une conjoncture économique globale difficile, la croissance des opérations devrait rester modérée alors que les risques continueront à être élevés. La SBM continuera à favoriser un portefeuille d’actifs de bonne qualité en misant sur des relations solides avec clientèle et une gestion efficace des coûts. « Les efforts de diversification, que ce soit au niveau des produits ou des marchés, se poursuivront afin de renforcer la résilience financière du groupe. La SBM se lancera aussi dans le rehaussement de sa plateforme technologique en vue d’améliorer son service clientèle et l’efficience opérationnelle », annonce la direction.