Le Premier ministre indien Narendra Modi a vanté les qualités du Premier ministre mauricien sir Anerood Jugnauth lors du banquet d’État offert en son honneur au centre de conférences international Swami Vivekananda, à Pailles. Dans son discours, il lui a ainsi dit l’avoir « toujours admiré » en tant que leader. « Vous avez été dans la vie publique pendant de nombreuses années. Votre sagesse, votre prévoyance et votre leadership ont contribué énormément au succès de Maurice… Et j’ai toujours dit que nous, en Inde, avons beaucoup à apprendre du succès de Maurice », a lancé le Premier ministre indien.
Les liens ethniques, « no matter how close », ne peuvent garantir un partenariat fort entre des pays nations. C’est ce qu’a affirmé Narendra Modi dans un discours prononcé lors du banquet d’État offert en son honneur au centre de conférences international Swami Vivekananda, à Pailles. « L’Inde et Maurice jouissent d’un partenariat unique which has few parallels in the world. Ce qui n’aurait pas été possible sans votre leadership », a dit le Premier ministre indien. Poursuivant son allocution, Narendra Modi a dit qu’en Inde, on considère l’île Maurice comme étant « très précieuse ». Et de dire dans le même souffle : « Je suis déjà venu à Maurice dans le passé. Les temps ont changé mais je suis heureux de constater que nos relations sont restées aussi fortes. Quelque chose de sacré lie nos deux pays en ce jour du 12 mars, et c’est l’héritage de Gandhi qui a inspiré nos deux pays vers la liberté. » C’est en effet un 12 mars que le Mahatma Gandhi avait débuté sa célèbre « marche du sel », qui avait mené l’Inde vers son indépendance de la Grande-Bretagne, en 1947.
De son côté, le Premier ministre mauricien a rappelé que le leadership politique était mis à l’épreuve l’année dernière dans 40 pays à travers le monde. « En mai 2014, la population indienne a offert un mandat historique à Narendra Modi sur la base de son programme et de sa vision, caractérisés par le slogan “Together with all, development for all” », a-t-il dit, avant de rappeler également la « victoire écrasante » de l’Alliance Lepep à Maurice. « Mon gouvernement émane du peuple et ma promesse est de travailler étroitement avec le peuple et pour le peuple », a-t-il déclaré. Sir Anerood Jugnauth a affirmé à Narendra Modi que, comme c’est le cas en Inde, « mon gouvernement s’est aussi engagé à mener les affaires du pays sur les principes de la discipline, de la transparence, de la responsabilité et de l’intégrité ». Et de poursuivre : « Nos deux pays ont pris des mesures fortes pour stimuler la croissance afin de relever les défis du développement. »
A ce stade, sir Anerood a rappelé que son gouvernement a signifié son intention de réaliser un deuxième miracle économique à Maurice. Pour cela, il a dit avoir déjà adopté une série de mesures et de réformes institutionnelles « qui, nous pensons, ouvrira la voie à une reprise » économique. « Nous savons que cette tâche ne sera pas facile », a-t-il cependant admis. « Cela ne peut être possible que par le dur labeur et la résilience de notre population. »
Le Premier ministre a ajouté que, dans sa quête « pour un meilleur avenir », Maurice « doit se réinventer, reconstruire son économie et répondre à sa vulnérabilité inhérente ». Et de conclure : « Nous allons devoir trouver de nouveaux moyens pour poursuivre notre développement et de nouvelles mesures pour les soutenir. Nous allons nous tourner vers l’océan Indien pour de nouvelles sources de richesses. »