Le prix du renouveau? Après un long feuilleton, le FC Barcelone a enfin officialisé samedi l’arrivée du Brésilien Philippe Coutinho, devenu selon la presse le troisième joueur le plus cher de l’histoire et censé apporter du sang neuf pour effacer la perte de Neymar.

L’opération, évaluée à 120 millions d’euros plus 40 millions de bonus selon les médias, installe l’international brésilien sur le podium mondial des transferts les plus onéreux: le voilà troisième derrière la pépite du Paris SG Kylian Mbappé (180 M EUR) et surtout son compatriote et ami Neymar, parti du Barça au PSG pour 222 M EUR l’été dernier.

« (Coutinho) signera un contrat pour le reste de la saison et cinq années de plus et disposera d’une clause libératoire de 400 M EUR », a fait savoir le Barça dans un communiqué, sans détailler le montant de l’opération.

Le milieu offensif, âgé de 25 ans, s’est envolé samedi après-midi pour Barcelone et il devrait assister au match de ses futurs équipiers dimanche après-midi au Camp Nou contre Levante (16h15/15h15 GMT), avant une possible présentation à la presse en début de semaine.

Son destin est lié à celui de son ami Neymar: c’est la perte traumatisante de l’attaquant que le club barcelonais, groggy mais renfloué, s’est attaché à compenser ces derniers mois.

– Cure de jouvence –

D’abord en alignant en août 105 millions d’euros (+42 millions de bonus) pour l’ailier français Ousmane Dembélé, âgé de 20 ans. Et ensuite en attirant enfin Coutinho (25 ans), qui avait réclamé son transfert l’été dernier mais s’était heurté à l’intransigeance de Liverpool.

A l’époque, le Barça avait fustigé un marché des transferts inflationniste… avant de s’offrir à deux reprises, en six mois, la recrue la plus chère de l’histoire de la Liga!

C’est un joli « cadeau des Rois mages » en ce jour d’Epiphanie, une fête où les petits Espagnols déballent traditionnellement leurs présents. Cette dépense astronomique ne devrait néanmoins pas grever les comptes florissants du club catalan, N.2 mondial en terme de revenus derrière Manchester United selon le cabinet Deloitte.

Surtout, Coutinho permet de tourner définitivement la page Neymar: ébranlée par la perte de l’attaquant, puis mise en cause pour sa position modérée dans la crise politique catalane, la direction du Barça a su faire le dos rond. Les résultats sportifs lui ont donné raison avec une solide première place en Liga.

Désormais lié au Barça jusqu’en 2023, Coutinho fait aussi figure de cure de jouvence dans un compartiment offensif reposant sur Lionel Messi (30 ans), Luis Suarez (bientôt 31 ans) et Andrés Iniesta (33 ans).

Par sa nationalité et son goût du dribble, l’international brésilien (32 sélections) risque d’être présenté comme le remplaçant de Neymar mais il devrait davantage succéder au meneur de jeu Iniesta, indispensable mais vieillissant.

– Héritier des Brésiliens du Barça –

Bien que le natif de Rio de Janeiro joue à gauche, son meilleur pied est le droit. Et ce milieu de poche (1,71 m) dispose d’une frappe redoutable (41 buts en Premier League) et d’une excellente vision du jeu (35 passes décisives).

« C’est un joueur très rapide, très agile, avec une technique singulière, qui donne beaucoup d’options au milieu, en recherchant les passes ou les espaces libres », a résumé son nouveau coéquipier Paulinho dans les colonnes du quotidien Mundo Deportivo.

On pourrait s’interroger sur l’intérêt d’acheter si cher un joueur non qualifié en Ligue des Champions pour l’avoir disputée avec Liverpool. Mais la presse catalane souligne qu’en pleine année de Coupe du monde, le Barça s’est peut-être évité un surcoût estival.

Barcelone, Coutinho connaît: il y a vécu quelques mois lorsque l’Inter Milan l’avait prêté en 2012 à l’Espanyol, l’autre club de la ville. C’est cependant à Liverpool que le joueur formé au Vasco de Gama a percé après son arrivée en 2013 pour environ 10 M EUR, même s’il n’y a remporté aucun trophée.

Son transfert laisse un trou béant chez les « Reds » mais le club anglais va disposer d’un solide trésor de guerre pour le remplacer.

Avant de partir, le Brésilien a réussi un excellent automne à Liverpool, inscrivant notamment six buts lors de ses sept derniers matches. Tout le Camp Nou espère désormais qu’il fera aussi bien en Liga et égalera les grands attaquants brésiliens de l’histoire du club: Romario, Rivaldo, Ronaldinho… et le regretté Neymar.

« C’est à grand regret que l’équipe et le club se préparent à dire au-revoir à un bon ami, une personne admirable et un joueur fantastique », a réagi Jürgen Klopp, manager de Liverpool. Les Reds ont aussi annoncé l’octroi d’un avoir de 50 livres pour tout supporter ayant acheté un maillot 2017-18 floqué du nom et du numéro de Coutinho.

jed-mam/dlo/sk