Alors que le taux de croissance est estimé par Barclays Africa à 3,8% pour Maurice en 2013, le taux d’inflation s’estime à environ 5%, selon Jeff Gable, Head of Research de Barclays Africa. Ces chiffres, communiqués lors d’une présentation sur l’économie globale et régionale par Barclays jeudi à l’hôtel Labourdonnais à Port-Louis, et réunissant plusieurs dirigeants d’entreprises de Maurice, dénote des prévisions optimistes pour l’économie locale.
Selon Jeff Gable, les chiffres donnés démontre que la perspective des arrivées touristiques serait positive pour Maurice en 2013. Des investissements continus dans l’infrastructure, une politique monétaire favorable et une amélioration de la situation dans la zone euro prévus pour cette année seraient, pour le Head of Research de Barclays Africa les facteurs conduisant à la conclusion que Maurice aura un taux de croissance aussi favorable.
Prenant comme référence les chiffres performants de l’économie locale de 2012, Jeff Gable a souligné que Maurice continu dans une bonne lancée en terme de croissance grâce à la performance certains secteurs tels que la construction, en dépit de certains secteurs comme celui du tourisme qui a été « flat ». Le relèvement du niveau d’investissement, à travers, par exemple, le secteur touristique, serait ainsi un des défis que Maurice devra relever, selon Jeff Gable. Pour ce dernier, l’anticipation d’un taux autour de 5% de l’inflation serait due à la croissance modérée de la consommation, qui n’aurait pas un effet démesuré.
Il a, par ailleurs, indiqué que la croissance globale se situerait à 3,2% en 2013 et que ce chiffre s’estimerait à une hausse de 0,8% en 2014. Jeff Gable a également observé que la zone euro fait face à une situation toujours aussi inquiétante étant donnée l’estimation de croissance plus ou moins nulle pour cette zone. Une progression d’environ 5,3% est prévue en 2013 pour les pays émergents comme la Chine, l’Inde, le Brésil et l’Indonésie, entre autres, et en 2014 il est prévu une accélération à 6%.