On jouera cette semaine pour le compte de la 27e journée de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL). Le sommet : le cinquième des 12 derbies de la capitale, avec le troisième duel entre l’ASPL 2000, quatrième au classement, et Roche-Bois Bolton City, le leader, au stade St François Xavier demain. Deux formations en quête de points, même si les objectifs divergent pour les uns et les autres. Aujourd’hui, l’explication entre La Cure Sylvester et le Pamplemousses SC, deux autres formations en quête de précieux points, est à suivre, toujours sur la pelouse port-louisienne.
ASPL 2000/Roche-Bois Bolton City : un mauvais sort à conjurer
Entre l’ASPL 2000 et Roche-Bois Bolton City, c’est une histoire de répétitions. Les deux formations se sont déjà rencontrées en deux occasions. Et ce sont les Roche-Boisiens qui ont tenu la dragée haute aux champions en titre. Une fois lors de la première journée, où ils se sont imposés 1-0 grâce à une réalisation de Guillaume Koudji. Ensuite au 10e acte, sur le même score grâce à leur attaquant Doddy Édouard. Jamais deux sans trois ?
Jérôme Thomas veut y croire. « C’est un derby. Pas question de se laisser impressionner par l’enjeu. » Il se veut rassurant, mais devra faire avec l’absence de certains cadres. Fabrice Brasse — blessé lors du match Maurice/Seychelles au stade Anjalay —, Christopher Arthée et Patrick Constant-Perrine manqueront à l’appel. « On ne va pas rester là à se lamenter sur les blessés. On prendra ce match avec tout le sérieux qu’il demande », poursuit Jérôme Thomas.
En fait, sa formation surfe sur la vague du succès. Une victoire 2-0 contre Pamplemousses, une autre 1-0 contre l’AS Rivière du Rempart, un nul contre l’AS Quatre-Bornes : la dynamique est là. « Il ne faudra toutefois pas se laisser emporter par un excès de confiance », prévient-il. Il n’a pas tort de vouloir garder les pieds sur terre.
L’ASPL 2000, qui a déjà enregistré sa huitième défaite — en 2015-16 les Port-Louisiens n’avaient perdu que quatre rencontres — voudra certainement se racheter. « C’est un derby. Il faut rester concentré sur la rencontre. » Des mots signés Yannick Macoa, le portier de l’ASPL 2000, qui a rejoint le club en janvier. Les Port-Louisiens, vaincus 0-1 par Petite Rivière Noire jeudi, doivent donc se racheter. « Une défaite avant un match aussi important qu’un derby n’est jamais bonne à prendre. »
La victoire se jouera donc à l’état de fraîcheur. « Nous avons enchaîné les matches. Pas eux. » À en croire Yannick Macoa, ce n’est qu’un des facteurs à prendre en compte. La motivation de prendre — enfin — la revanche sur cet adversaire, l’envie de conserver la couronne de champion et l’esprit de groupe devraient être suffisants. « Le match se joue sur le terrain. Tout le monde fournira l’effort nécessaire pour cette rencontre. » Le ciel est cependant gris du côté des Port-Louisiens. S’ils ont récupéré l’Ivoirien Ephrem Guikan, revenu de suspension, ils ont perdu Emmanuel Vincent-Jean, l’un des piliers de la défense, et Andry Lalaina, leur capitaine, est incertain. « Il n’empêche que nous ferons tout pour leur compliquer la tâche », prévient le portier port-louisien.
Jérôme Thomas, pour sa part, est optimiste. « Nous avons récupéré Doddy Edouard. Nous avons bien quelques lacunes, mais nous avons toujours une solution de rechange. » Le match a, semble-t-il, déjà commencé…
La Cure Sylvester/Pamplemousses SC : ne pas rater le coche
La Cure Sylvester affronte aujourd’hui le Pamplemousses SC dans un duel qui pourrait permettre aux Nordistes de se rapprocher un peu plus de Roche-Bois Bolton City. Les deux équipes, qui semblent avoir retrouvé leurs automatismes, doivent donc rester concentrées. La meilleure opération pourrait toutefois revenir à Pamplemousses, qui peut encore revenir à deux points du leader. La Cure Sylvester, après des débuts en fanfare, a connu une longue traversée du désert que Jason Selmour et ses coéquipiers veulent oublier. Au vu de leurs récentes performances respectives, c’est le Pamplemousses SC qui possède les meilleurs arguments offensifs et défensifs pour enlever les trois points.
AS Rivière du Rempart/Petite Rivière Noire FC : attention danger?!
L’explication entre l’AS Rivière du Rempart et le Petite Rivière Noire FC, au stade Anjalay, promet d’être animée à bien des niveaux. Les deux équipes ont alterné, depuis le début de la saison, le bon et le moins bon. Petite Rivière Noire a cependant l’avantage d’être mieux classée, même si les protégés de Fidy Rasoanaivo doivent se méfier de l’AS Rivière du Rempart, qui peut se targuer d’avoir pu forcer le nul contre Pamplemousses lors de la 25e journée. Cependant, les statistiques penchent en faveur de l’équipe de l’Ouest. Deux victoires lors de leurs deux dernières sorties, dont celle contre l’ASPL 2000 (1-0), peuvent offrir à Stephane Pierre et consorts la possibilité de rester sur le podium.
Savanne SC/GRSE Wanderers : éviter de s’enfoncer
Le duel des mal classés, entre le Savanne SC et les GRSE Wanderers, demain au stade George V, sera l’occasion d’une joute qui s’annonce musclée. Les deux équipes, qui sont à la lutte contre la descente en D1, voudront ramener un bon résultat. Pour cela, ils compteront sur leurs atouts respectifs : Stéphane Nabab, Guiyano Chifonne et les frères Fabrice et Fabien Pithia pour les Savannais, Yves Mvondo, Alexandro Jolicoeur et Rodney Castel du côté des Rastas. Avec une mauvaise courbe enregistrée depuis la reprise, les deux formations doivent maintenant espérer un résultat positif pour s’accrocher à l’espoir d’un éventuel maintien. Mais il semble que les dés soient jetés et que la seule satisfaction des uns et des autres serait de ne pas terminer à la dernière place du classement.