Le Cercle de Joachim a confirmé sa domination sur son rival et voisin, le CSSC, samedi au stade George V, au terme d’une rencontre comptant pour la 15e journée de la BMPL. Un score de 2-1 a sanctionné une rencontre marquée par l’expulsion de Sarjoo Gowreesunkur du banc du CSSC, ainsi que le renvoi de David Lim Sik Fang et de Jérémy Larétiff peu avant la mi-temps.
C’est le CSSC qui prend le match à son compte, du moins pendant les 10 premières minutes. Aly Fofana battait Christopher Caserne, mais n’arrivait pas à marquer dans les buts vides. Joachim ripostait à la 20e, lorsque Guyano Chifonne se présentait lui aussi seul devant Frédéric Begue, mais cela ne donnera rien.
Pourtant, il faudra attendre les arrêts de jeu de la première mi-temps pour voir la situation se décanter. Menzy Coco, le milieu du Starlight, commet une faute de débutant à l’entrée de la surface. Hensley Figaro touchera le ballon et Guyano Chifonne, le poumon du Cercle de Joachim, prendra Begue à contre-pied (1-0, 45 + 1). « Nous avons toujours encaissé des buts bêtes », analysait à chaud Sarjoo Gowreesunkur.
C’est à ce moment que les choses dégénèrent sur la pelouse. Dans une action de jeu, David Lim Sik Fang tacle sévèrement Jérémy Larétiff. Ce dernier se fera justice lui-même. La tension monte de plusieurs crans sur le terrain. L’arbitre renverra les deux protagonistes, tout comme Sarjoo Gowreesunkur, l’entraîneur du CSSC. En tout, la rencontre a été stoppée pendant huit minutes.
À la reprise, l’arbitre de la rencontre, Ganesh Chutoree, met les choses au clair avec les capitaines. Dans le jeu, la situation allait évoluer. Fabrice Pauline envoie une passe pile dans les pieds du défenseur Rock Durand. La défense du Cercle de Joachim, amorphe sur ce coup franc, voit le Béninois prendre tout son temps pour tromper Caserne (58e).
À 1-1, tout est à refaire. Les deux équipes ayant retrouvé de leur allant, la rencontre sera une succession de passes et d’actions mal conclues, jusqu’à la 70e minute. Bhavish Rasdareesing est à l’origine du deuxième but, lui qui trompera deux défenseurs, puis offrira un caviar à Abraham Odame. Ce dernier fait preuve d’un énorme sang-froid au moment de délivrer les siens.
Mené 2-1, le CSSC réagit en faisant entrer Fabien Pithia. Cependant, les tentatives de ce dernier seront vaines. En témoigne ce geste, à la 85e minute, qui aurait pu valoir une égalisation. L’ailier du CSSC reçoit un ballon en profondeur. Christopher Caserne tente une sortie hasardeuse et Pithia le prend de vitesse. Malgré des buts vides, il n’arrive pas à contrôler le ballon.
Toujours est-il que cette courte victoire réjouit Abdel Ben Kacem. « Nous voulions les trois points. Nous les avons ». Mais le Cercle de Joachim est un peu à la traîne. « Avec les blessés, les choses ne sont pas si simples », rappelle l’entraîneur.
Du côté du CSSC, on se satisfait des quelques progrès accomplis. « Nous avons fait un bon match malgré tout. Sauf que nous prenons un but bête sur un coup franc », estime Sarjoo Gowreesunkur. Et pourtant, il déplore l’arbitrage. « Il y a des lacunes. C’est malheureux de voir des arbitres avoir peur d’officier dans un stade vide », conclut-il.