L’ASPL 2000 et La Cure Sylvester, qui disputaient dimanche le deuxième derby de la capitale du championnat, se sont séparés sur un nul (1-1) au stade St François Xavier.
Dans un match marqué par une expulsion dans chaque camp, l’ASPL 2000 a pendant longtemps touché la victoire du bout des doigts grâce à un but de John Chidozie, avant que Gianno Li Tien Kee ne remette les deux équipes à niveau sur penalty, qui semble d’ailleurs rester en travers de la gorge de Sakoor Boodhun, l’entraîneur de l’ASPL 2000. « Je ne pense pas que c’était mérité. Mais bon, ce sont les aléas du jeu. »
La récente défaite de La Cure Sylvester en Republic Cup (0-5) aux mains de l’ASPL 2000 devenait une motivation supplémentaire pour les protégés de Richard Achille. Ces derniers prenaient la rencontre à bras-le-corps, entre corners détournés par Kinsley Leopold et coups francs intéressants, mal négociés cependant.
Il faudra d’ailleurs attendre la 20e minute pour voir le premier vrai tir cadré, signé Linley Brasse. Ce même Brasse qui héritait, dix minutes plus tard, d’un carton jaune. Le tournant du match survient à la 37e, lorsque Jovanni Jubeau écopera du premier carton rouge de la rencontre. En supériorité numérique, l’ASPL 2000 semble retrouver ses marques. Un premier tir cadré qui heurte le montant, des centres et des passes qui n’arrivent pas toujours au destinataire : l’ASPL 2000 pèche par manque de réalisme devant les buts de Yannick Macoa.
Il fallut attendre la 55e minute, lorsque Andry Lalaina, capitaine de l’ASPL 2000, débloque la situation. Sur un mauvais dégagement de Kurvin Rita, Andry Lalaina envoie le ballon dans les buts de Yannick Macoa. Ce dernier capte mal le cuir, qui retombe dans les pieds de John Chidozie. Lui, ne se fait pas prier pour crucifier le portier des Sylvesters. « Nous avons gâché pas mal d’occasions. Mais il ne faut pas avoir des regrets. Nous devons nous concentrer sur d’autres objectifs », avance Sakoor Boodhun.
Sauf que, dans la foulée, Richard Achille effectuait quelques changements, en faisant entrer Gianno Li Tien Kee à la place de Kevin Callou (61e). Un changement qui s’avérera positif, puisque dans la foulée, l’ailier de La Cure héritera d’un penalty que Sakoor Boodhun juge généreux. Li Tien Kee ne se fera pas prier pour se faire justice (66e).
Enhardis par ce but, les Sylvesters tenteront de prendre à défaut la défense port-louisienne, sans succès. Le dernier quart d’heure de la rencontre sera marqué par l’expulsion de Jovanni Vincent. Les deux équipes se retrouvaient donc à égalité numérique. Adrien Botlar tentera le tout pour le tout, comme ce centre qui voyait Macoa battu, mais qui était mal repris par l’attaque de l’ASPL 2000 (90e).
Réagissant à chaud, Richard Achille tient à féliciter ses joueurs. « L’ASPL 2000 n’est pas n’importe quelle équipe. Ils sont solides, mais nous avons tout de même dominé la rencontre. » De son côté, Sakoor Boodhun s’attendait à une réaction de son adversaire du jour. « Après notre victoire en Republic Cup, La Cure Sylvester a affiché une belle mentalité. »
La prochaine sortie de l’ASPL 2000 sera ce mercredi après-midi, dans le cadre des demi-finales de la Republic Cup, contre le Pamplemousses SC.