Le Cercle de Joachim s’est imposé dans le derby curepipien 3-1 aux dépens de son rival Curepipe Starlight SC (CSSC) après une remontée spectaculaire, hier au New George V, pour le compte de la 15e journée de la Barclays Mauritius Premier League. Comme à l’aller, les deux équipes ont terminé à dix, les deux capitaines Denis Dookee (Joachim) et Chandrayah Veeranah (CSSC) ayant été exclus.
Lentement mais sûrement, le groupe de Joe Tshupula s’impose comme la meilleure formation du championnat professionnel. Pour l’entraîneur de Joachim, la force de son équipe est la solidarité, et surtout la résilience des joueurs dans les moments difficiles. Cela s’est vérifié hier.
Joachim, qui avait concédé un but inscrit par Fabien Pithia dès la 16e minute et qui s’est fait légèrement dominé en première tranche, a su laisser passer l’orage et imposer graduellement son jeu avant de faire douter l’adversaire en seconde période, d’abord par un jeu collectif avec une discipline remarquable et surtout un pressing exercé dans certaines zones spécifiques.
Après maintes tentatives, Joachim est parvenu à remettre les pendules à l’heure à la 59e minute, lorsque Denis Dookee expédia le ballon en pleine lucarne sur un coup franc des 30 mètres. Une fois l’équilibre rétabli, Joachim a définitivement pris l’ascendant sur son adversaire.
Mais il devait se retrouver en infériorité numérique après l’exclusion de son capitaine Denis Dookee, qui écopa d’un carton rouge direct pour une faute sur Yannick Moutou (67e). Les joueurs de Joachim n’ont pas pour autant baissé de pied.
« Nous avons vu une équipe de Joachim pleine de caractère. Même si nous étions réduits à dix, l’équipe a continué de fonctionner. Les joueurs ont su compenser cette absence. Je suis très satisfait de leur prestation. Je n’étais pas inquiet du tout. J’avais confiance en mes joueurs et au final nous avons fait la différence », déclare Joe Tshupula.
Le match allait connaître un nouveau tournant lorsque le défenseur de Joachim Brandon Citorah, étrangement libre de tout marquage dans la surface adverse, conclut une relance de Yannick Dig-Dig d’un puissant tir qui fit mouche malgré l’intervention de Christopher Titus (2-1, 78e).
Face à une équipe du CSSC désorientée, Joachim en profitera pour conclure par un penalty transformé calmement par Dig-Dig après un tacle irrégulier d’Ashvind Mehess sur Christopher L’Enclume (3-1, 91e).