Le Curepipe Starlight SC (CSSC) a damé le pion au Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) pour enlever une courte mais précieuse victoire 1-0 grâce à une réalisation du régulier Fabien Pithia (68e), hier après-midi au New George V Stadium, dans la rencontre principale de la 19e journée de la Barclays Mauritius Premier League de football.
Et de trois pour Fabien Pithia. Après avoir marqué face au PRNFC à l’aller et au retour lors de la première partie du championnat, l’ailier curepipien a fait parler de lui une fois de plus hier à l’entame de la manche aller de la deuxième partie du championnat. Les Curepipiens, ayant empoché les trois points, restent au contact des meneurs.
L’entraîneur du CSSC, Fidy Rasoanaivo, reconnaît que même si son équipe n’a pas développé un jeu flamboyant, l’essentiel a été fait. « Ce n’était pas évident face à un adversaire comme Petite Rivière-Noire, qui reste un gros morceau. Après la pause, les joueurs ont fait le travail ».
Cette défaite du PRNFC, la troisième consécutive — championnat et Coupe de la CAF confondus —, plonge les protégés de Twaleb Fatemamode dans le doute à moins d’une semaine de leur match retour contre les Mozambicains de Ferroviario de Beira. « Je suis un peu déçu par la prestation de mon équipe, mais j’espère que nous retrouverons notre football habituel et saurons démontrer qu’il faut compter sur nous dans ce championnat », souligne l’entraîneur de la formation de l’Ouest.
Si le PRNFC a échoué, ce n’est pas parce que son adversaire était un cran au-dessus, mais par la faute à ses joueurs qui ont péché plusieurs fois dans la finition, à l’image de son buteur maison Gurty Calembé et de Stevenson Hollingsworth qui ont manqué au moins trois occasions nettes (43e, 45e, 61e).
Mais la plus belle occasion du match est revenue au CSSC, lorsque Fabien Pithia rata lamentablement son lob dans les buts vides après avoir subtilement chipé le ballon au gardien du PRNFC, Romano Lahache, alors que celui-ci avait tenté d’arrêter au préalable le ballon à deux reprises (12e).
Ce n’était que partie remise pour Fabien Pithia. En seconde période, sur un service en retrait du malgache Andrisoa Rijamanana, il décocha un tir puissant bien maîtrisé à ras de terre des 30 mètres pour donner l’avantage à son équipe (1-0, 68e). « Ce but nous a délivrés et il fallait gérer cet acquis. Nous l’avons fait de manière remarquable », ajoute Fidy Rasoanaivo.