Le leader ASPL 2000 a difficilement remporté le derby port-louisien sur le score de 2-1 aux dépens de La Cure Sylvester, hier après-midi dans un stade St François-Xavier rempli, lors d’un match comptant pour la 21e journée de la Barclays Mauritius Premier League. La rencontre a été émaillée par des contestations de La Cure.
Les hommes de Sakoor Boodhun ont consolidé leur première place au général à la faveur de leur succès décroché dans la douleur face à une accrocheuse formation de La Cure Sylvester. Ce chaud derby a vu de vives protestations des supporters de La Cure suite au second but de l’ASPL 2000, estimant qu’il y avait hors-jeu.
Le leader prenait les devants juste après un quart d’heure lorsque le véloce ailier malgache Olivier Andrisoa reprenait victorieusement le ballon après un tir contré de Jonathan Ernest par le défenseur central Jean-Yvan Mimi (1-0, 16e). C’était l’explosion dans le camp de l’ASPL 2000.
Mais La Cure, privée de certains cadres (suspension ou blessures), n’a rien lâché. Les joueurs de Danilo Perticot ont mis l’adversaire à l’épreuve mais ont toutefois échoué dans la finition, à l’instar de l’athlélique attaquant nigérian Moses Obonogwe, bien placé dans la surface, qui n’arrivait pas à cadrer son tir (25e).
Puis ce fut au tour du milieu Yves Noumé de tirer sur la transversale après une action collective rondement menée par Moses Obonogwe et Fabrice Agathe (40e). Mais La Cure allait payer cash ses ratés, puisque l’ASPL 2000 parvint à ajouter un second but par l’entremise de son capitaine Andry Lalaina sur un centre de Ludovic Lafoudre (2-0, 42e).
Un but qui allait mettre le feu aux poudres puisque les inconditionnels de La Cure Sylvester ont protesté énergiquement, jugeant que l’action menant au but était entachée d’un hors-jeu. Des projectiles ont été lancés sur la pelouse en guise de contestation. Mais la situation fut vite rétablie grâce à l’intervention des dirigeants du club.
De retour des vestiaires, La Cure a accentué la pression sur son adversaire. Moses Obonogwe vit sa reprise frontale, sur un centre de Guiano Li Tien Kee, passer juste à côté des buts de Steward Léopold (46e). Mais l’équipe fut récompensée pour ses efforts. Sur un coaching payant de Perticot, Isaac Ebhodhimen, à peine entré à la place de Wesley Jean-Jacques, catapulta le ballon au fond des filets (2-1, 63e).
Le match a pris fin un peu dans la tournmente lorsque l’arbitre central renvoyait à la 88e Marco Dorza (ASPL 2000) et Moses Obonogwe. Des projectiles ont été lancés cette fois par les supporters de l’ASPL 2000, mais l’intervention des dirigeants du club a été rapide.