La 31e journée de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL) n’a pas souri au trio de tête. Dimanche, on a vu au stade St François Xavier l’ASPL 2000 et le CSSC se renvoyer dos à dos (2-2) et la rencontre Cercle de Joachim/AS Rivière du Rempart (George V) arrêtée après trois minutes de jeu. Et l’autre équipe du trio de tête, le Petite Rivière Noire FC, a chuté lourdement contre la lanterne rouge l’Entente Boulet Rouge Riche Mare Rovers (0-3) au stade Auguste-Vollaire.
Dans le match phare du week-end, l’ASPL 2000 a raté l’occasion de recoller aux basques du leader. La faute à une équipe du CSSC plus réaliste, qui a mis à mal les prétentions port-louisiennes. C’est pourtant l’ASPL 2000 qui s’est offert l’ouverture du score grâce à Jonathan Ernest, qui envoyait Christopher Titus chercher le ballon au fond des filets (18e). Mais le CSSC revenait dans la partie, lorsque Franco Hypolite remettait les équipes à niveau (45 + 2).
De retour de la pause, les deux équipes se lançaient dans un round d’observation, sans toutefois parvenir à débloquer la situation. Du moins jusqu’à la 80e, lorsque Menzy Coco transformait un penalty. À 2-1 le CSSC aurait pu faire le break. Mais le défenseur Bruno Ravina se transformait en sauveur cinq minutes plus tard, remettant les deux équipes à niveau et permettant aux siens de rentrer avec un point. Ce match nul contrarie les plans des Port-Louisiens, qui reviennent provisoirement à deux points du Cercle de Joachim.
Justement, les protégés de Joe Tshupula n’ont pu disputer leur rencontre contre l’AS Rivière du Rempart au stade George V, le match ayant été arrêté après trois minutes de jeu pour cause de mauvais temps. Tout indique que la rencontre se jouera demain à Curepipe.
La performance de la journée est à accorder à l’Entente Boulet Rouge Riche Mare Rovers, qui a sonné le glas de la défense de Petite Rivière Noire. Les grands bonshommes de la journée sont Jason Adeline (38e) et Ashley Nazira, qui y est allé de son doublé (50e, 84e).
Une performance qui réjouit le coach flacquois, Gaëtan Poché. « Pour l’instant, ça ne change rien. Mais il nous faut encore une victoire pour espérer nous accrocher », analyse-t-il. Contre le prochain adversaire, les données risquent d’être sensiblement bousculées. L’Entente affrontera en effet le Cercle de Joachim lors de sa prochaine sortie cette semaine.
Revenant sur la rencontre de ce dimanche, le technicien dira que ses joueurs ont évolué sans pression. « Nous étions décontractés et voilà le résultat. En plus, nous n’avons pas pris de but », se réjouit-il.