Le Cercle de Joachim a fait un pas de plus vers le titre en disposant, hier, du CSSC dans une joute animée au stade George V. Le derby de Curepipe, dans le cadre de la 33e journée de la Barclays Mauritius Premier League, a vu Joachim s’imposer 1-0 grâce à son artificier Issa Nazarally. Ce faisant, les Curepipiens maintiennent à trois points l’ASPL 2000, tombeuse du Pamplemousses SC (3-2).
« Félicitations aux joueurs et félicitations à Issa Nazarally. Il a échoué par deux fois, mais il a cru en lui la troisième fois pour marquer le but », se réjouit Joe Tshupula, l’entraîneur du Cercle de Joachim. Pourtant, ses attaquants sont passés par toutes les émotions au cours de cette rencontre, qui s’annonçait disputée et qui a tenu ses promesses. Mais jusqu’à ce but libérateur à la 65e, le Cercle de Joachim n’a jamais cessé d’endiguer les rares attaques du CSSC, mais surtout de harceler la défense adverse.
Joachim a attaqué la rencontre bille en tête. Dès la première minute, une faute de Rock Durand sur Zola Raveloarison fut mal exploitée. Joachim se remettait dans le sens de la marche, avec, à la 5e minute, un tir de Yannick Dig-Dig qui fut sauvé sur la ligne par Walter St Martin.
Le CSSC, de son côté, voulait se rappeler aux bons souvenirs de ses supporters. Et à la 12e minute, une belle action collective voyait Fabien Pithia offrir un caviar à Yannick Moutou, mais ce dernier était signalé hors-jeu. Ensuite, ce même Moutou héritait, à la 40e, d’une deuxième occasion, mais gâchait son essai par un tir pas assez appuyé. Sept minutes plus tard, le CSSC laissait passer une seconde chance, lorsque Fabien Pithia, seul face à Caserne, butait à nouveau sur le portier de Joachim.
De retour de la pause, les deux équipes repartaient à l’assaut des buts adverses. Bavish Ramdarising aussi seul devant les buts de Frédérick Bégué ne put faire le break. Mais il se rachetait à la 65e, en adressant un corner à Issa Nazarally, qui s’élevait plus haut que tout le monde pour marquer le seul but de la rencontre.
Dès lors, les choses viraient à la limite de l’acceptable. À la 76e, sur une action dangereuse de Yannick Moutou sur Issac Nartey, ce dernier chutait lourdement et l’arbitre de la rencontre sortait le rouge pour le joueur du CSSC, à la consternation de l’entraîneur Roddy Brelu-Brelu.
« C’est une erreur d’arbitrage. C’est vrai que le derby était très engagé », ajoute le technicien. Il faisait toutefois appel à Fabrice Pauline pour apporter un plus au secteur offensif (82e). Ce dernier se signalait déjà dès son entrée, sur un corner qu’il tirait, mais qui heurta la transversale (85e). La dernière action du match sera pour le Cercle de Joachim, lorsque Nazarally ratait son tir suite à un centre de Zola (90e), avant que Yannick Dig-Dig ne manquât lui aussi une belle occasion de faire le break (90+2).
« Je dois tirer un grand coup de chapeau aux joueurs. Ils ont fait ce qu’il fallait pour se maintenir dans la rencontre », analysait, à chaud Joe Tshupula. Il va plus loin en disant que le moment est mal choisi pour chipoter sur une victoire 1-0. « On ne va pas faire la fine bouche, toute victoire est bonne à prendre. Il faut seulement que les joueurs y croient jusqu’au bout », conclut-il.