On jouera demain pour le compte de la 33e journée de la Barclays Mauritius Premier League. Si le derby de la capitale entre l’ASPL 2000 et La Cure Sylvester monopolisera à nouveau l’attention, c’est à n’en point douter l’explication entre l’AS Quatre-Bornes et le leader Pamplemousses SC, au stade Guy-Rozemont, qui déchaînera les passions.
Aux Nordistes d’éviter le piège quatre-bornais. Ils devront pour cela puiser toute la motivation dans leur classement. Jamais ils n’ont été aussi proches du sacre. Une victoire contre l’AS Quatre-Bornes permettrait à Branly Zizi et ses coéquipiers de signer leur tout premier sacre sous l’ère professionnelle. Mais pour cela, il leur faudra encore bien négocier cette rencontre à l’extérieur, alors que l’AS Quatre-Bornes, même sans sortir un jeu flamboyant, demeure un adversaire redoutable sur sa pelouse du stade Guy-Rozemont.
On suivra dans le même temps l’explication entre le Cercle de Joachim et Bolton City. Les Roche-Boisiens, qui viennent de subir un revers aux mains du Petite Rivière Noire FC, visent désormais la tête du classement. Et cela passe inévitablement par une victoire contre l’ancien double champion de Maurice, qui chercher aussi le rachat. Auteur d’une saison décevante, le Cercle de Joachim se positionne actuellement à la septième place, bien loin de ses victorieuses ambitions de début de saison.
De tous les candidats au sacre, c’est Petite Rivière Noire qui aura la rencontre la plus facile à négocier. Stephane Pierre et ses coéquipiers affronteront les GRSE Wanderers au stade Germain-Comarmond. Troisième après avoir effectué l’une des plus belles remontées de la saison, le Petite Rivière Noire FC — comme le Pamplemousses SC — se retrouve plus que jamais proche d’un premier sacre. Mais toujours est-il que Fidy Rasoanaivo, l’entraîneur de l’équipe de l’Ouest, doit encore trouver les bons mots pour motiver ses troupes.
Les GRSE Wanderers, qui n’ont plus rien à perdre, peuvent encore espérer s’en sortir la tête haute. Une victoire, si elle ne changera rien à la situation actuelle des Rastas, leur donnera certainement du baume au coeur, surtout sachant qu’ils n’en ont enregistré que quatre en 32 sorties cette saison !
L’ASPL 2000, de son côté se mesurera encore une fois à La Cure Sylvester, dans un des duels les plus suivis de la saison, au stade St François Xavier. Créditées chacune d’un point lors de leur dernière confrontation (0-0), les deux formations sont également en quête de rachat, puisqu’elles sont actuellement loin de leurs ambitions de début de saison. D’ailleurs, l’ASPL 2000 doit impérativement viser un succès qui lui permettrait de recoller au trio de tête et de faire valoir ses droits en tant que championne en titre.
Finalement, le duel de mal-classés, entre l’AS Rivière du Rempart (8e) et le Savanne SC (9e), au stade Anjalay, ne devrait apporter aucun changement notable au classement. Sauf qu’une victoire de Savanne pourrait lui permettre d’espérer le maintien, à trois journées de la fin. Il faut savoir que seulement cinq points séparent les deux formations (33 contre 28). Et avec trois rencontres à jouer, (presque) tout est encore possible…