Drôle de fin de championnat que celle qu’a vécue le Cercle de Joachim, hier, à l’occasion de la 36e et dernière journée du championnat professionnel au stade St François Xavier.
Une défaite (2-1) aux mains de son dauphin, l’ASPL 2000, un gardien blessé, sorti sur une civière, et un attaquant qui le remplace dans les buts : voilà le final du championnat local pour le Cercle de Joachim. Une défaite qui fait tache pour les champions ? « Non, pas du tout. C’est le résultat du beau jeu », souriait Joe Tshupula, l’homme qui a conduit les Curepipiens à la victoire.
Du côté de l’ASPL 2000, on voulait sortir sur une victoire, histoire de remettre les choses dans une certaine perspective. Même si le Cercle de Joachim a pris les opérations à son compte, avec notamment un coup franc intéressant aux abords de la surface adverse, c’est bien l’ASPL 2000 qui exploite le mieux les ballons.
On joue la 24e minute. L’ASPL 2000, par l’entremise d’Olivier Randrianadrasama, portait le danger dans le camp adverse. Et Bruno Ravina, qui avait raté de peu l’ouverture du score quelques instants plus tôt, envoyait le ballon au fond des cages de Casernes.
Mais sur ce fait de jeu, Christopher Casernes et Isaac Nartey se télescopaient, forçant l’un et l’autre à sortir sur une civière. Se posait à ce moment la question de leur remplacement. Le Cercle de Joachim n’ayant pas de gardien n°2, c’est Issa Nazarally qui se chargeait de garder les buts curepipiens, alors que David Maguy et Bhavish Rasdarising étaient appelés sur le terrain.
La réaction curepipienne arrivait à la 42e, lorsque Guyano Chiffone voyait son tir passer à côté des buts de Léopold. Mais l’égalisation viendra toutefois de Christopher L’Enclume, qui profitait du ballon en circulation pour envoyer un tir que Steward Léopold ne pouvait parer.
Ce but relançait la partie et Sakoor Boodhun apportait une nouvelle touche offensive, en remplaçant Jonathan Ernest par Adrien Botlar. Mais Koffi-Claude Koblan donnait l’avantage à l’ASPL 2000 à la 80e minute, avant qu’Adrien Botlar ne se voit exclure pour un tacle dangereux sur Emmanuel Balisson (85e).
Cette défaite n’a toutefois pas altéré la joie des Curepipiens. « C’est une fierté pour tous les joueurs. Il y a un gros travail derrière et aujourd’hui ça paie », lâchait Percy Buckland, avant d’aller soulever le trophée. Quant à Joe Tshupula, il soutient que « l’équipe qui a proposé le plus beau jeu, c’est Joachim. Certes, c’est une défaite, mais je n’ai pas de regrets ».
Au classement final, le Cercle de Joachim totalise 75 points, alors que l’ASPL 2000 se retrouve avec deux en moins. Par contre, il y a 14 points d’écart entre l’ASPL 2000 et le Pamplemousses SC, troisième de la BMPL version 2014-15.