Le leader Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) a subi son premier revers de la saison en chutant devant son dauphin, l’ASPL 2000 (0-2), dans le match au sommet de la 7e journée de la Barclays Mauritius Premier League de football, dimanche au stade St François-Xavier à Port-Louis. Un point sépare désormais le PRNFC de l’ASPL au général.
L’équipe de la capitale a effectué un véritable tour de force face à une formation de l’Ouest méconnaissable. Certes touchée par l’absence de certains éléments, notamment son capitaine et stratège Stéphane Pierre, l’équipe dirigée par Twaleb Fatemamode n’a pas été en mesure de mettre en difficulté son adversaire.
Mieux préparée collectivement et individuellement, l’ASPL 2000, la seule équipe invaincue du championnat professionnel, ne s’est pas pas fait prier pour exploiter la faille chez l’adversaire. Avec un but durant chaque période (Olivier Andrisoa 17e et Jonathan Ernesh 72e), l’ASPL 2000 a fait ce qu’il fallait.
« Ce match était capital. Nous l’avons bien préparé, que ce soit sur le plan physique ou tactique. Les joueurs ont appliqué à la lettre les consignes données. Et le résultat a suivi. Je suis très satisfait de la prestation de mes joueurs et nous continuerons à travailler pour être encore plus performants », a déclaré l’entraîneur de l’ASPL 2000, Sakoor Boodhun, après la rencontre.
Après quelques alertes, notamment un tir de Jonathan Ernest sur la transversale (10e), les Port-Louisiens se sont mis en évidence sur une action cent pour cent malgache rondement menée sur la droite par Andry Lalaina pour le virevoltant Olivier Andrisoa, qui n’eut aucune difficulté pour mettre en orbite les siens (1-0, 17e). Sept minutes après, Ludovic Lafoudre, sur un service d’Olivier Andrisoa, vit sa tête croisée être repoussée par le gardien Ivanh Marie-José.
Péchant en attaque, le PRNFC a obtenu une première action dangereuse lorsque Jean-François Ammomoothoo déploya les grands moyens pour détourner un tir à bout portant de Gurty Calembé (39e).
Les Port-Louisiens, dominateurs en seconde période, devaient marquer un second but afin de se mettre à l’abri. La délivrance vint à la 72e, lorsque Jonathan Ernest, oublié par la défense adverse, reprit un centre de Luther Rose d’une frappe enroulée en pleine lucarne 2-0. Dès lors, l’ASPL 2000 savait que la victoire était quasi certaine et n’avait qu’à gérer ce score jusqu’au bout. Les Port-Louisiens reculèrent d’un cran, laissant peu d’espace à l’adversaire.
La chute du PRNFC relance du coup le championnat. L’ASPL 2000, renforcée par l’arrivée de trois Ivoiriens, dont Claude Koblan (défense) et Marc Assouan (milieu) qui étaient en action hier, se positionne désormais comme le vrai challenger du leader. « L’ASPL 2000 était plus forte que nous. Quoi qu’il en soit, nous sommes toujours leaders et nous devons faire tout pour nous maintenir en tête », fait ressortir de son côté l’entraîneur du PRNFC, Twaleb Fatemamode.