Le Cercle de Joachim de Joe Tshupula a soulevé comme attendu, le trophée de champion dimanche dernier au stade St-François Xavier à Port-Louis et ce, malgré la défaite contre l’ASPL 2000 (2-1). Comme un symbol, la formation de la banlieue de Curepipe a été récompensé de son premier titre professionnel sous les yeux de l’ancien attaquant de Manchester United et des Bleus, Louis Saha.
C’était un match qui comptait pour du beurre. Battu lors de la dernière journée (36e) par son dauphin l’ASPL 2000 (2-1), Cercle de Joachim a été récompensé du trophée de champion de Maurice, sacre ayant une saveur particulière en raison de l’introduction de la professionnalisation et aussi de la formule double aller-retour. « Nous sommes heureux de ce que nous avons accompli durant cette longue et intense saison. Mais le plus important, c’est d’avoir décroché le titre. C’est une énorme satisfaction pour tout le groupe. Les joueurs le méritent. Nous pouvons être fiers de nous car nous conservons notre titre. Mais ce trophée est d’autant plus sympbolique car c’est la première saison professionnelle et c’est Joachim qui l’a remporté », a fait ressortir Joe Tshupula, lui qui ne sera plus l’entraîneur de Cercle de Joachim la saison prochaine.
Les Portlouisiens l’ont emporté sur le score de 2 buts à 1. C’est le défenseur Bruno Ravina (24e) qui allait permettre à son équipe de prendre l’avantage. Fait marquant de la partie, la sortie sur blessure du gardien curepipien Christopher Caserne suite à un choc violent avec son coéquipier Issac Nartey. Ayant un effectif limité pour ce match, c’est l’attaquant comorien Issa Nazarally qui a dû endosser les gants. Autant dire qu’il a tant bien que mal limité la casse puisque Joachim allait égaliser en deuxième période sur une lourde frappe des 30 mètres de Christopher L’Enclume (57e). Ce dernier, milieu de terrain infatigable et très talentueux, sera l’un des joueurs à surveiller en terre réunionnaise pour les Jeux des Îles de l’Océan Indien. Un nom à retenir…
L’équipe de la Capitale, emmenée par son public, a toutefois trouvé les ressources nécessaires pour arracher une victoire pour l’honneur, grâce à une réalisation de Koffi Koblan (80e) sur un coup franc d’Andry Lalaina, véritable maître d’orchestre de l’entrejeu portlouisien, lui qui joue très juste et qui possède une véritable lecture du jeu et un bon sens du jeu. L’international mauricien, Adrien Botlar (espoir du football mauricien) a été exclu pour un tacle dangereux sur son coéquipier en sélection, le jeune défenseur latéral Emmanuel Balisson (85e), qui fait également partie du Club M dans le cadre des JIOI. L’on mettra cet excès d’engagement de Botlar sur le compte de la jeunesse. Espérons que Balisson ne lui en tiendra pas rigueur lors du rassemblement de la sélection.
Malgré la défaite, les joueurs de Joachim affichaient la sérénité. Sur 36 matches disputés, ils ont décroché 22 victoires. « Ce qui démontre que nous étions les plus réguliers en championnat. L’effort a fini par être récompensé. Nous sommes tous comblés. C’est une joie incommensurable », a laissé entendre le capitaine Percy Buckland. Au classement final, Joachim termine avec 75 points alors que l’ASPL 2000 termine avec deux points de moins. Cercle de Joachim avait pour rappel réalisé un début de championnat poussif pour ensuite retrouver ses marques pour terminer en trombe. Les champions ont remporté des points importants et ont produit le plus beau football du championnat.
L’ASPL 2000 pourra se consoler avec le titre de meilleure attaque du championnat avec 67 buts marqués alors que Sewram Gobin s’est vu attribuer le titre de meilleur buteur (26 réalisations). C’est toutefois le Pamplemousses SC qui a été sacré dans le Championnat Junior. Entente Boulet Rouge/Riche-Mare Rovers a été reversé en D1 tandis que La Cure Sylvester disputera les barrages.