La 17e journée de la Barclays Mauritius Premier League demain, avec quatre rencontres, verra l’ASPL 2000 accueillir La Cure Sylvester pour un remake du quart de finale de la Republic Cup qui s’est tenu jeudi dernier. Les Sylvesters, qui comptent un succès sur leur voisin en championnat, se sont inclinés lourdement en match de coupe et voudront profiter de ce nouveau derby, au stade St François Xavier pour se racheter une conduite.
Battu 1-0 à l’aller en championnat, l’ASPL 2000 a profité de la Republic Cup pour donner une petite leçon offensive à son adversaire du jour, La Cure Sylvester (5-0). Une nouvelle défaite aux mains du voisin signifierait que la machine perd de la vitesse. Du côté de l’ASPL 2000, en tête du championnat, on peut toujours voir venir. Deux points d’avance sur le Pamplemousses SC, une attaque qui tourne à plein régime : la bande à Sakoor Boodhun semble la mieux armée pour la suite de ce championnat. Cependant, un excès de confiance pourrait s’avérer fatal au leader. Ce sera, à n’en point douter, la rencontre à suivre.
Le stade Anjalay sera lui le théâtre de l’explication entre l’AS Rivière du Rempart et le Cercle de Joachim. Une énième confrontation entre les deux clubs, avec un léger avantage aux Curepipiens, qui viennent à peine de prendre le dessus sur les Nordistes en Republic Cup. Même s’ils ont eu un peu de mal, s’étant imposés 1-0, les Curepipiens ont malgré tout l’avantage psychologique.
Toujours est-il que les Nordistes sont connus pour être une équipe qui joue crânement ses chances et n’abdique jamais. L’équation pourrait toutefois se compliquer pour le Cercle de Joachim, qui doit se ménager dans l’optique de sa demi-finale contre le Chamarel SC en Republic Cup, mais aussi de son déplacement en Tanzanie pour affronter les Young Africans dans le cadre de la manche retour des éliminatoires de la Ligue des Champions d’Afrique.
Chamarel accueille les GRSE Wanderers dans le cadre de cette 17e journée de championnat. Les deux équipes, séparées par six points, se retrouvent toutefois dans la deuxième partie du tableau. Si on peut prévoir un match équilibré, il est toutefois difficile de prédire un éventuel vainqueur, les deux équipes possédant des arguments offensifs valables. Par contre, les défenses devraient mieux s’approprier la rencontre. À elles seules, les deux formations ont encaissé 57 buts en 16 sorties. Les entraîneurs savent donc ce qu’il faut faire.
Le CSSC accueille demain le Pamplemousses SC au stade George V, avec l’idée de se refaire une santé. Mission presque impossible pour les Curepipiens, avant-derniers au classement, qui reçoivent le deuxième du championnat et la meilleure attaque de la BMPL cette saison. D’autant que les Curepipiens ont perdu deux éléments clés, Marco Ithier de retour en Afrique du Sud et Fabien Pithia passé au Cercle de Joachim. Mais le CSSC n’est pas dépourvu de moyens. Les Fabrice Pauline, Aly Fofana ou encore Rock Durand n’ont peut-être pas encore dit leur dernier mot.