Après avoir décroché le Charity Shied le 26 octobre dernier, le Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) confirme ses prétentions. En effet, l’équipe de l’Ouest a effectué une entrée en matière remarquable dans la Barclays Mauritius Premier League, championnat version professionnelle, en s’imposant 3-1 face au Curepipe Starlight SC (CSSC), hier après-midi au New George V Stadium (Curepipe).
Avec un jeu beaucoup plus fluide porté sur l’attaque, les coéquipiers de Stéphane Pierre ont très tôt signifié leurs intentions dans cette rencontre. Pourtant, face à une défense curepipienne renforcée avec la présence de trois nouvelles recrues (Joye Estazie, Cédric Permal et Michaël Diolle), les joueurs de l’Ouest ne sont pas laissés intimider.
Le grand bonhomme du match a été l’attaquant du PRNFC Gurty Calembé, qui a inscrit les trois buts de son équipe (32e, 49e & 56e), réalisant du coup le premier triplé dans l’histoire de la ligue professionnelle, contre un but de Stéphan Nabab (47e).
« Ce résultat est une confirmation de notre succès dans le Charity Shied. Cela prouve que l’équipe est en bonne marche mais il nous reste encore du travail à faire dans certains secteurs afin d’être encore plus compétitifs », fait ressortir Twaled Fatemamode, entraîneur du PRNFC.
C’est en toute logique que le vainqueur du Charity Shield a ouvert le score sur une tir appuyé à ras de terre de Calembé, après qu’il a mis dans le vent deux défenseurs curepipiens (1-0, 32e). À l’approche de la mi-temps, le CSSC aurait pu remettre les pendules à l’heure, mais le tir de Fabien Pithia passa légèrement à côté des buts adverses (44e). Mais ce n’était que partie remise.
Après le réengagement, profitant d’un relâchement des protégés de Fatemamode, le CSSC en a profité pour trouver l’égalisation après une belle action. En effet, sur un centre du capitaine Chandrayah Veeranah, la reprise de la tête de Marco Ithier percuta la transversale. Fabien Pithia, reprenant le ballon, vit sa double tentative être repoussée par la défense, mais Stéphane Nabab, qui avait bien suivi l’action, n’eut aucune difficulté pour fusiller Ivanh Marie José (1-1, 47e).
Tout était à refaire. Mais la joie des Curepipiens ne fut que de courte durée puisque les joueurs de l’Ouest reprenaient les devants sur un penalty. Lancé en profondeur par son capitaine Stéphane Pierre, Gurty Calembé fut fauché par le gardien curepipien Frédérick Bégué. Des onze mètres, Calembé se fit justice lui-même (2-1, 49e).
Ce même Calembé allait corser l’addition. Sur un service de Stéphane Pierre, le buteur maison du PRNFC décocha un tir canon, réalisant du coup son hat-trick de l’après-midi (3-1, 56e). Sur la minute qui suivait, le CSSC essaya bien de réagir pour remonter ce déficit de deux buts, mais sans succès. Diolle a été à deux doigts de réduire l’écart mais son tir appuyé fut repoussé de belle manière par Ivanh Marie José (57e). Le PRNFC aurait pu alourdir le score, mais la déviation de Stevenson Hollingsworth sur le centre de Christopher Bazerque fut repoussée in extremis par Bégué (62e).
Si Fidy Rasoanaivo, entraîneur du CSSC, souligne que les joueurs ont commis trop d’erreurs dans certains compartiments, en revanche, Fatemamode a fait ressortir que son équipe devra rééditer une belle performance lors de la deuxième journée ce dimanche face au Cercle de Joachim, champion sortant.