Le leader ASPL 2000 a été tenu en échec (1-1) par une courageuse équipe de La Cure Sylvester lors du derby de Port-Louis, hier au stade St François-Xavier, dans un match comptant pour la 12e journée de la Barclays Mauritius Premier League de football.
Le moins que l’on puisse dire c’est que ce derby a tenu toutes ses promesses. Battue 0-1 à l’aller par l’ASPL 2000, La Cure Sylvester n’a pas cédé cette fois. Motivés à bloc et soutenus par leurs inconditionnels supporteurs, les joueurs de Gino Labutte se sont battus bec et ongles afin de décrocher un résultat favorable. Quoi qu’il en soit, ce score de parité, mérité dans l’ensemble, reflète singulièrement la physionomie de cette rencontre bien rythmée.
L’ASPL 2000 continue pour sa part dans ses travers. Après son premier revers de la saison — 0-2 face au Cercle de Joachim (11e journée) —, le leader n’arrive pas à décoller. Cette contre-performance enregistrée face à La Cure lui a réduit son avance au classement puisque le Petite Rivière-Noire FC est arrivé à sa hauteur (27 points), mais les Port-Louisiens ont une meilleure différence de buts (+5).
L’ASPL 2000 s’est montrée plus au moins dangereuse en première période, mais La Cure pouvait compter sur son gardien Yannick Macoa, bien inspiré. Ce dernier a effectué quelques arrêts déterminants dont un lorsqu’il remporta son duel avec brio face à Jonathan Ernest, lancé en profondeur par Olivier Andrisoa (20e). Auparavant, Nicolas Agathe avait forcé Stewart Léopold à la parade (11e).
L’ASPL 2000 devait toutefois trouver le chemin des filets à l’approche de la mi-temps sur un tir appuyé de Ludovic Lafoudre, dévié légèrement au passage par le capitaine de Sylvester Emmanuel Chife (1-0, 45e), suite à un contre dévastateur. « Ce but est venu à un mauvais moment. Mais fort heureusement, les joueurs ont gardé le moral et ont su résister à notre adversaire. Je leur ai dit de rester concentrés et de persévérer », souligne Gino Labutte.
Bien que le leader ait débuté tambour battant la seconde période, La Cure Sylvester ne s’est pas laissé faire. Les joueurs de Gino Labutte ont contenu avec ténacité les assauts adverses, se permettant même des contres dangereux. Notons un but de l’attaquant du Nigérian Moses Obonogwu, sur un centre de Giano Li Tien Kee, refusé en raison d’un position de hors-jeu (61e).
Ce ne fut que partie remise puisque La Cure parvint huit minutes plus tard à mettre les pendules à l’heure. Sur un coup franc des 25 mètres de Nicolas Agathe, qui percuta l’équerre droite de Stewart Léopold, sur le retour, le défenseur central de La Cure Kurvin Rita, n’eut aucune difficulté pour pousser la balle au fond des filets (1-1, 69e).
La bande à Gino Labutte aurait pu terminer la rencontre en beauté, mais le tir de Nicolas Agathe passa juste au-dessus de la transversale de Léopold (90e). La Cure a été réduit dix en fin de la rencontre avec l’exclusion de Géorgie Devasagaen pour accumulation de cartons (91e).