Un but de Jonathan Ernest (79e) a débloqué la situation pour permettre à l’ASPL 2000 de vaincre le Cercle de Joachim et passer par là même en tête au classement général, dans la principale affiche de la 18e journée de la Barclays Mauritius Premier League, hier après-midi au stade St François-Xavier, disputée devant une assistance d’au moins 1 400 personnes.
L’équipe de la capitale n’avait besoin que d’un nul pour s’emparer du fauteuil de leader à mi-parcours du championnat — Petite Rivière-Noire étant au repos en raison de sa participation samedi à la Coupe de la CAF. Mais les hommes de Sakoor Boodhun ont fait le plein en enlevant les trois points en jeu.
« C’est une victoire certes remportée au dernier moment, mais elle symbolise le caractère et la solidarité du groupe », a déclaré le technicien port-louisien après ce choc au sommet. Ce succès permet non seulement à l’ASPL 2000 de prendre les commandes du championnat, mais aussi d’obtenir sa douce revanche sur ce même Cercle de Joachim qui l’avait battue à l’aller 2-0.
Dès l’entame du match, la tension était palpable. Le duel entre ces deux équipes est particulier, rappelant ainsi la forte rivalité sportive qui les oppose. Sur l’ensemble, les Port-Louisiens ont mérité la victoire sans toutefois diminuer les mérites de Joachim, qui a terminé de son côté la rencontre à dix après l’exclusion de son capitaine Denis Dookee pour accumulation de cartons (82e).
Ce n’est qu’après un quart d’heure du match qu’on a assisté au premier tir cadré. Sur un service de son compatriote Olivier Andrisoa, le capitaine malgache de l’ASPL 2000, Andry Lalaina, décocha un boulet de canon des 25 mètres, forçant Christopher Caserne à déployer les grands moyens pour dévier le ballon qui percuta le montant avant de sortir en corner (16e).
Joachim ne s’est pas laissé faire. Les joueurs de Joe Tshupula ont tenté de répondre en trois occasions avec Christopher L’Enclume (23e), Yannick Dig-Dig (24e) et son attaquant ghanéen Abraham Odame (25e). Du côté adverse, Ludovic Lafoudre est passé à deux doigts de trouver le chemin des filets, mais son tir croisé heurta le montant alors que Caserne était battu sur cette action (29e). Jonathan Ernest ne put concrétiser son tir du droit après un bel enchaînement (44e).
Sur une passe en retrait d’Andrisoa, Ernest buta sur un excellent Caserne (60e). Ce n’était que partie remise puisque l’attaquant port-louisien allait trouver le chemin des filets sur un tir du plat du pied sur une passe en retrait d’Andrisoa (1-0, 79e). L’intensité du match devait dès lors monter d’un cran. Abraham Odame, seul dans la surface, croisa trop son tir (85e). Afin de préserver son mince acquis, l’ASPL 2000 passa en fin de match à cinq au milieu.
« J’avais dit à mes joueurs que ce match était capital et qu’il fallait le gagner puisque cela aurait un impact sur la course au titre, Joachim étant un des adversaires directs. Le message est passé, les joueurs ont fait ce qu’il fallait », avance l’entraîneur de l’ASPL 2000.
Cette deuxième défaite de suite voir Joachim retomber dans ses travers. Joe Tshupula rappelle toutefois que son équipe avait connu une traversée du désert en début du championnat avant d’enregistrer des victoires successives et que son groupe saura relever la tête.