Roche-Bois Bolton City a remporté le duel qui le mettait aux prises hier avec son dauphin, le Pamplemousses SC, au stade St François Xavier. Dans un match comptant pour la 21e journée de la BMPL, les protégés de Jérôme Thomas ont marqué en deux occasions pour s’imposer contre leur concurrent direct et conserver la tête du classement.
Fabrice Brasse, qui a découvert le Club M cette saison, a été le catalyseur de la domination roche-boisienne. Inspiré hier, le milieu de terrain a montré la voie aux siens en marquant peu après la 34e minute. Pamplemousses a bien tenté de revenir, mais Marvine Samane a enterré les espoirs nordistes dans les arrêts de jeu de la deuxième mi-temps pour offrir aux siens les trois précieux points. Au classement, huit points séparent le Pamplemousses SC de Roche-Bois Bolton City. Le leader totalise 49 points contre 41 pour les Nordistes. Ils comptent cependant trois matches en moins.
Par contre, le Petite Rivière Noire FC a raté l’occasion de se rapprocher du podium. Avec 23 matches déjà joués, l’équipe de l’Ouest a laissé filer sa chance, cette fois contre le Savanne SC, au stade Germain-Comarmond, en s’inclinant sur le score de 4-1. C’est d’ailleurs le score le plus lourd enregistré par la formation de l’Ouest jusqu’ici.
Le festival offensif savannais a commencé dès la 17e, lorsqu’Ezeji Chigozie marquait le premier but de la rencontre. La réponse de PRNFC est survenue à la 32e, sur une réalisation de Jaspera. Mais voilà, Chigozie (54e), Stéphane Nabab (72e) et Guiyano Chiffone (74e) ont planté tour à tour un clou dans le cercueil de la bande à Fidy Rasoanaivo. Un effort qui ne servira à rien puisque les Savannais restent toujours avant-derniers avec 17 points, demeurant toujours le premier reléguable à 12 journées de la fin du championnat.
La connu une amère défaite, la série noire continue pour La Cure Sylvester. Seulement septièmes avant cette journée en retard, les Sylvesters, en déplacement au stade George V, sont (encore) tombés sur plus forts qu’eux, cette fois, le Cercle de Joachim. Les Curepipiens, qui alternent le bon et le moins bon, devaient à tout prix obtenir un résultat probant. Et cette fois, les protégés de Denis Dookee n’ont pas tremblé, d’autant qu’ils étaient menés à la mi-temps, après l’ouverture du score par Jason Selmour dans les arrêts de jeu.
Acculés, les Curepipiens réagiront. En deux minutes, ils referont leur retard. D’abord, par Daniel Jackson (77e), puis par Francis Rasoloforinina, qui a donné l’avantage dans la foulée. Il a fallu attendre les arrêts de jeu pour voir le Cercle de Joachim concrétiser sa victoire, par l’entremise de Jackson (90+3). Mais Fabrice Augustin a réduit le score une minute plus tard. Un effort insuffisant puisque cela ne sauve pas les Port-Louisiens de leur douzième défaite de la saison.
L’AS Quatre-Bornes, qui a disputé le seul match comptant pour la 19e journée, a réalisé l’autre bonne opération de cette journée. Les Quatre-Bornais ont cette fois pris leur revanche sur les Rastas, qui les avaient battus lors de la précédente confrontation entre les deux formations. Frédéric Sarah a donné l’avantage aux protégés de Benjamin Théodore à la 70e. Mais le Camerounais Yves Mvondo, l’homme à tout faire des Rastas, égalisait huit minutes plus tard. Marquette a définitivement donné l’avantage aux Quatre-Bornais à la 90e. Cette victoire voit les joueurs de la ville des fleurs passer au troisième rang au classement, alors que les Rastas occupent toujours la place de lanterne rouge.
La trêve, qui surviendra dans quelques jours, devrait permettre une remise en question.