Il avait inscrit sa 99e victoire au Champ de Mars lors de la journée inaugurale sur le sprinter de Preetam Daby Answeringenesis. Samedi dernier, Jeanot Bardottier a atteint le cap symbolique des 100 victoires grâce au pensionnaire de Raj Ramdin Shield Of Thunder au finish dans l’épreuve d’ouverture. À 31 ans, le jockey mauricien a encore un long chemin à parcourir s’il veut égaler Rye Joorawon, le jockey le plus prolifique du turf mauricien avec 337 réussites.
En 10 ans de carrière, Jeanot Bardottier a parcouru son petit bonhomme de chemin. Si sa première monte au Champ de Mars sur Big Bad John remonte à octobre 2007, c’est le 30 mai 2009 qu’il goûta à l’ivresse de son premier succès avec Power Of Poseidon, entraîné par Hugues Maigrot. Toujours apprenti à l’époque, il termina cette saison avec 3 victoires en 33 montes.
Deux ans plus tard, il enregistre 14 victoires, ce qui lui valut une participation lors du week-end international. Mais c’est en 2014 que Bardottier révèle son vrai potentiel aux turfistes mauriciens en inscrivant 24 victoires. L’année suivante, il fit encore mieux avec 30 victoires, une cravache d’or chez les locaux et une victoire classique avec Bulsara.
Cependant, une sanction pour une monte peu convaincante sur Roman Manner le priva d’une nouvelle participation à la journée internationale. Bardottier manqua alors les 10 premiers rendez-vous 2016. Rattrapé par son problème de poids et ayant perdu la confiance de quelques entraîneurs, il dut faire de gros efforts afin de se relancer. Attaché à l’entraînement Vincent Allet pendant un bon bout de temps, il réalisa un parcours moyen pour terminer la saison avec seulement 6 victoires.