Le système boursier mondial a aujourd’hui un autre visage, la Bourse de Maurice également. Le temps où les courtiers se tenaient dans la même enceinte pour négocier des actions dans un brouhaha infernal est révolu. Désormais chaque courtier peut faire des transactions en temps réel avec d’autres courtiers sur un système informatique depuis son ordinateur. Immersion dans un monde où actions et dividendes sont rois et où les spéculations peuvent tout chambouler.
La bourse remplit plusieurs rôles. Avant tout, elle sert de plate-forme permettant à des sociétés de lever des fonds pour financer leur croissance. Sunil Benimadhu, Chief Executive de la Bourse de Maurice, précise que « la Bourse reflète le sentiment des investisseurs, c’est le baromètre de l’économie. C’est une plate-forme réglementée et organisée, qui permet la liquidité des titres. Elle offre également aux investisseurs de nouvelles formes de placement. En outre, c’est un outil puissant de la démocratisation de l’économie et elle encourage les entreprises à avoir une gestion plus transparente car elles sont obligées de se soumettre aux règles établies et de publier leurs performances. Elles doivent également signaler tout développement important. La bourse permet aussi d’attirer des investisseurs étrangers, ce qui permet de renflouer nos réserves en devises étrangères et cela rend le pays plus solide dans le temps ».
Voilà 22 ans que la Bourse de Maurice est opérationnelle. Il faut savoir qu’elle est divisée en deux marchés, soit le marché officiel et le Development and Entreprise Market (DEM). Si au début, seule cinq sociétés y étaient listées, elle comporte aujourd’hui 87 sociétés alors que plus de 60 000 individus possèdent des actions. Sunil Benimadhu explique que ce nombre est en hausse d’année en année. Depuis 2001, la Bourse de Maurice s’est alignée à l’évolution de la pratique boursière mondiale avec l’informatisation des transactions, ce qui représente un gain de temps et d’argent. À la Bourse, les négociations se font généralement en actions ou titres, une action étant un titre de propriété correspondant à une part de capital de la société. Le prix de chaque action est variable selon les sociétés et leurs performances.