Certaines rencontres de championnat n’avaient pu se tenir, faute d’arbitre

L’année 2018 a été une année un peu spéciale pour le basket-ball local. La Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB) a voulu expérimenter un nouveau format pour les trois championnats. Un accueil mitigé pour un schéma qui voulait donner une nouvelle impulsion à la discipline.

D’emblée, Hedley Han, président de la FMBB, dira que la tenue de trois championnats en parallèle aura été la gageure de la saison. Chose qui, selon lui, ne s’est jamais produite auparavant. « Nous avons voulu essayer la tenue de trois championnats en simultané. Cela s’est plutôt bien passé », analyse le président de la FMBB.

Dans les faits, toutefois, l’instance fédérale a été confrontée à un problème majeur : le renvoi de certaines rencontres pour manque d’arbitres. C’est, en effet, un fait que plusieurs clubs n’ont pu fournir des officiels pour les rencontres. « Cela fait un moment depuis que nous avons rencontré ce problème », ajoute encore le président.

Les chiffres, eux, parlent d’eux-mêmes. Selon ceux avancés par le président lui-même, plus de la moitié des clubs n’ont pas d’arbitres. Il va même plus loin. « J’ajouterais que 75% des clubs n’ont pas d’arbitres », avance-t-il.
Les statuts de la FMBB sont clairs à ce sujet. Les clubs qui n’arrivent pas à fournir des hommes en noir encourent des sanctions. « Mais il y a toujours un lobby pour que ces sanctions ne sont pas appliquées. Cela dure des années », avance Hedley Han.

Mais les championnats ont toutefois pu se tenir, même si les uns ont souvent éclipsé les autres. A l’instar des finales de la D1 et de la D2, qui se sont déroulées dans un quasi-anonymat. « Nous avons appliqué une nouvelle formule », rappelle l’homme fort du basket-ball local. Pour rappel, cette année, les champions ont pour noms Mahebourg Flippers (Super League), PAS Mates (D1) et Plaisance SC (D2).

Cependant, ils ne pourront défendre leurs titres respectifs qu’après les JIOI, prévus en juillet 2019 (19-28). « On aura peut-être une compétition avant (ndlr, la Republic Cup), vers le mois d’avril. »

Dans un autre ordre d’idées, les deux présélections ont repris le chemin de l’entraînement sous la houlette du DTN Ivan Smiljanic. Sauf qu’elles aussi sont confrontées à un souci majeur.

La FMBB devait boucler ses trois championnats, puis remettre les clés à l’entreprise qui s’occupera de la rénovation de gymnase de Phoenix. Chose faite, mais avec pour résultat une hécatombe, puisque la FMBB se retrouve forcée à délocaliser les séances d’entraînement.

Pour l’instant, trois solutions s’imposent aux yeux des responsables fédéraux. Le gymnase de l’université de Maurice, disponible trois fois par semaine. Ensuite, celui du Quorum, pour une fois la semaine. Et finalement, le complexe sportif James Burty David, à Curepipe. « Ce sont nos trois options. Le reste des structures est occupé ou en rénovation », rappelle le président de la FMBB.

Young Lions : départ en janvier
Les quatre jeunes de Roche-Bois Matorkeii se rendront, début janvier, au Botswana pour y disputer le Young Lions 3×3, tournoi qui se déroulera sous l’égide de la FIBA Afrique. Alexandre Wong, Mitchy Charles. Kylian Camalboudou et Owen Alexandrine, qui avaient validé leur ticket pour l’événement qui regroupera les pays d’Afrique de l’Est, tenteront de faire aussi bien que l’année dernière, quand l’équipe qui portait le même nom avait enlevé la médaille de bronze. Le coup d’envoi sera donné le 8 et la compétition prendra fin le 12 janvier prochain.