La crise s’amplifie au sein de la Fédération mauricienne de Bask-Ball (FMBB). Après la crise Alvin Ahtave, Guillaume Françoise et Kim Chan Pang qui a été résolue par une purgatoire de plus de 10 ans de toutes les activités liées au basket-ball, cette fois c’est la grise de la sélection nationale féminine qui enfle. Jeudi dernier au gymnase de Phoenix alors que les joueuses de la présélection avaient commencé leur séance d’échauffement, elles devaient noter l’arrivée de leurs entraîneurs James Li et de son assistant Michael Hau, accompagné du président de la Fédération Mauricienne de Basket-Ball (FMBB) sur un pas décidé.
Celles qui croyaient à une visite de courtoisie et d’encouragement du No 1 du basket-ball mauricien allait vite  déchanter. « DTN fine dire qui bizin change entraîneur. Pas pour ena l’entraînement zordi zot pou ena en nouveau entraîneur», devait indiquer  fermement Philippe Lee Kam Chung  aux filles. Abasourdies, elles n’ont pas trop compris ce qui s’est passé, mais elles savaient qu’à neuf mois des Jeux des Iles, les choses changeraient à nouveau au sein de leur équipe.
En effet, selon les informations de Week-End, James Li et Michael Hau avaient été convoqués dans l’après-midi du jeudi 25 septembre pour une réunion avec la direction de la FMBB pour 1h30. Croyant que c’était pour discuter de la situation au sein de la présélection féminine, les deux entraîneurs devaient prendre leur mal en patience, même si c’est vers 20h30 que s’est pointé le président de la FMBB dans les bureaux de la fédération, de même que le Chef de délégation pour les JIOI, Yow Fat Ng et la Team Manager Natacha Joumot.
«They don’t have the knowledge, …»
Très vite, le président devait leur annoncer la mauvaise nouvelle et a commencé à faire état d’un courrier électronique que le nouveau Directeur Technique National, Marc Crncich, a envoyé sur l’incapacité de James Li et Mochael Hau de mener à bien cette tâche. Dans la foulée, l’incompétence et une absence de qualification de James Li devait être mis en exergue pour justifier cette décision. Week-End est en présence d’une copie du courrier de Marc Crncich et le moins qu’on puisse dire le Canadien ne va pas de main morte. «While I don’t think James and Michael, the current coaches, are doing a bad job, I don’t think it is good enough. Also, I don’t think they have the knowledge, ability or experience to coach at this level – international senior women’s basketball  – or achieve the potential this squad has», peut-on lire dans ce mail.
Notons néanmoins que depuis novembre 2013 c’est bien ce même Marc Crncich qui avait nommé le duo James Li et Michael Hau à la tête de la sélection féminine après une évaluation en compagnie de…Alvin Ahtave. suivez mon regard et vous comprendrez les raisons de cet exercice de «lève paké aller.» Comme le dit l’adage, «maladie ti poule ti canard qui payé» Qui plus est, Marc Crncich devait dans le même courrier indiquer qu’il pense que le meilleur à ce poste, à neuf mois des Jeux, n’est autre que Ruben Batterie. Ce dernier, rappelons-le avait crié à l’injustice lorsqu’il ne fut pas sélectionné au départ.
On ne sait pas encore si cette crise est passée, par contre un nouvel écueil se dresse sur le chemin de la FMBB: la participation à la CCCOI aux Seychelles. Pour l’heure, la FMBB n’a fait qu’un budget de Rs 400 000, soit Rs 200 000 pour chaque équipe. Or les frais de participation à cette compétition se chiffre autour de Rs 300 000 par équipe. Ce qui n’est pas pour plaire aux responsables de Real et l’USBBRH, les deux champions en titre qui devaient défendre les couleurs dans l’archipel du 26 octobre au 1er novembre.