Les deux sélections de Maurice ont connu un démarrage lent au niveau de la préparation pour les Jeux des Îles de l’océan Indien (JIOI) à La Réunion, du 1er au 9 août prochain. Elles avancent doucement certes, mais surement.
Le premier grand test de Charles Tassin, le Directeur Technique National (DTN) et de ses protégés, sera contre Mayotte dans trois jours. Entre-temps, les futurs adversaires de Maurice aux JIOI à l’île soeur  ont déjà sorti la grosse artillerie. La Réunion, Madagascar et les Seychelles entre autres, possèdent des arguments percutants pour s’octroyer le titre de champion de l’océan Indien.
 Comme preuve, « la sélection réunionnaise masculine a dans ses rangs des joueurs métropolitains évoluant parmi l’élite en France. Ce qui sera un atout, tenant compte de leur expérience européenne. La Grande île, quant à elle, a naturalisé deux joueurs étrangers, un Espagnol mesurant 2,09 m et un Russe de 2,14 m. Les Seychellois, eux, sont partis en stage d’une durée de trois semaines en Afrique du Sud et deux semaines au Kenya. La tâche ne sera pas facile en terre réunionnaise », constate Charles Tassin.
 En effet, les autres îles ont eu de très grosses occasions pour s’affûter les armes. Elles ont également une longueur d’avance sur Maurice en matière de préparation. « Nous nous entraînons quatre fois par semaine et deux heures par jour contrairement aux basketteurs pro, qui s’entraînent à un rythme beaucoup plus élevé, soit  deux fois par jour », avance Tassin.
« De plus, je dois faire face à l’indisponibilité des joueurs qui ont des empêchements professionnels et personnels. Ce n’est pas évident mais je m’adapte. J’aimerais avoir plus de temps, malheureusement, je n’ai pas d’autre choix que de m’y faire avec les moyens du bord », ajoute-t-il.
Dans peu de temps, le DTN pourra évaluer les deux sélections mauriciennes. Les garçons affronteront les Mahorais en match amical. Une première rencontre est prévue pour ce mercredi 15 juillet à 20h à Roche-Bois. Puis, trois autres matchs auront lieu au Gymnase de Phoenix les 17, 19 et 21 juillet prochain. « Nous sommes une jeune équipe qui fait preuve d’enthousiasme chaque semaine. Ce qui est fort encourageant, d’autant plus que nous sommes dans la bonne voie dans notre progression », admet notre interlocuteur.
 Du côté de la sélection féminine, elle a mis le cap sur La Réunion vendredi dernier où elle sera en stage intensif jusqu’au 16 juillet. Cinq matchs sont au menu de cette tournée réunionnaise. Elles affronteront Le Port, l’ASPTT, Les Aiglons d’Orient et la sélection réunionnaise en deux occasions. Un programme bien chargé qui leur permettra d’apporter les derniers réglages avant le grand rendez-vous.