Une rencontre est prévue ce mardi après-midi, au siège de la FMBB (Fédération mauricienne de Basket-Ball), à Phoenix, entre les cinq membres restants à la suite de la démission de trois autres membres, dont celle de la présidente Dominique Marisson. Au-delà de ce qui sera décidé, mardi, la dissolution de l’actuel comité directeur de la FMBB, élue en 2008, est devenue inévitable, dans la mesure où cette fédération se retrouve désormais en porte-à-faux avec la Section 8 du Sports Act. La dissolution de l’actuel comité devra ainsi être suivie par la mise en place d’un Caretaker Committee nommé conjointement par la FMBB et le ministère de la Jeunesse et des Sports, cela afin d’éviter de se retrouver avec les mêmes complications que celles de la natation.
Week-End avait écrit, il y a de cela quelques semaines, que l’assemblée générale spéciale convoquée pour étudier le « faux-problème » Malherbes Harlems, allait avoir des conséquences graves sur cette discipline. Ce qui devait arriver arriva et depuis deux semaines maintenant, le comité directeur de la FMBB n’est plus en conformité avec la Section 8 du Sports Act puisqu’il se retrouve avec moins de sept membres. Ce qui force ainsi à la tenue d’une nouvelle assemblée élective et ce, dans le plus bref délai. Pour ce faire, il n’y a pas trente-six  solutions et les membres restants devront maintenant et ce, avec l’étroite collaboration du MJS, nommer un Caretaker Committee, dont l’objectif sera de gérer les affaires courantes de la fédération et d’organiser les prochaines élections.
Pourquoi justement cette collaboration FMBB-MJS ? Tout simplement pour éviter les mêmes problèmes qui font que la Fédération mauricienne de Natation (FMN) se retrouve aujourd’hui dans une impasse après son bras de fer engagé avec le MJS. Car laisser le soin aux dirigeants en place de nommer eux-mêmes un Caretaker Committee a, par le passé, causé beaucoup de problèmes avec notamment la création de clubs fictifs. Avec le soutien du MJS, c’est sûr qu’un travail de fourmi sera entrepris auprès du Registrar of Associations pour vérifier et surtout décourager la présence de clubs fictifs lors de la tenue de l’assemblée générale élective.
Logiquement, c’est la voie à suivre du côté de la FMBB si on veut aller vers des élections transparentes et crédibles. Au cas contraire, elle peut nommer son Caretaker Committee sans solliciter l’aide du ministère. Dans ce cas précis, c’est le secrétaire-administratif qui est appelé à gérer le day-to-day running de la fédération jusqu’à l’organisation de nouvelles élections. En attendant, le vice-président de la FMBB qui a été appelé à prendre la présidence, James Lee Fye, a convoqué une réunion pour ce mardi, à Phoenix, pour décider de la marche à suivre.
Pour rappel, trois membres de la FMBB ont soumis leurs démissions, il y a un peu plus d’une semaine, à savoir Dominique Marisson, Loganaden Sunnassy et Kervin Ramma. Ces derniers ont démissionné après  la tenue de l’assemblée générale spéciale du 11 mars dernier, à Phoenix, – après celle du 26 février renvoyée pour faute de quorum. Une assemblée générale tenue à la demande d’une majorité de clubs – 17 sur 24 – comme avait indiqué l’ancienne présidente dans une déclaration à Week-End.
Lors de cette rencontre justement, où il était uniquement question du maintien de Malherbes Harlems ou pas en première division, l’assemblée avait voté en faveur de la formation curepipienne (7 votes pour, 3 votes contre et 7 bulletins blancs). Pourtant, cette équipe avait terminé à la dernière place du championnat de première division 2010 et avait été ensuite battue par Forest-Side, lors des barrages. Il n’empêche qu’un membre de la FMBB aurait proposé, à l’issue d’une réunion du comité exécutif, que Malherbes Harlems soit maintenu en première division, marquant ainsi le début d’une situation compliquée et qui n’avait certainement pas sa raison d’être.