La sélection nationale de basket-ball continue son apprentissage du haut niveau. Hier contre la Tunisie, Alexandre Wong et ses coéquipiers se sont inclinés sur le score de 99-24, au gymnase de Phoenix, pour leur cinquième sortie dans la poule A de la CAN U16 2017.
La défaite est lourde. Mais Christophe Saubestre, l’entraîneur, y voit du bon. « Ce sont nos points, pas ceux qu’on nous a laissé marquer », estime-t-il. Il fait référence aux Maliens, qui ont carrément refusé le jeu contre les Mauriciens, sans doute sûrs de leur force. « Ces points que nous avons marqués, ce ne sont pas ceux de lundi. Ceux-là, nous avons été les chercher. »
Pourtant, la Tunisie est, comme les Mauriciens l’ont appris au premier jour, un os dur à avaler. Qu‘importe, ils ont mis de l’ouvrage sur le métier, malgré les 20-1 pris au premier quart, ou le 30-7 du dernier. Ce qui totalisait, au terme d’une rencontre à sens unique, 99-24. « Nous étions venus pour prendre de l’expérience. Malheureusement, l’apprentissage passe aussi par là. »
Mais voilà, les travers des Mauriciens sont trop présents pour disparaître. Pertes de balle en milieu de terrain, maladresse devant les paniers : les choses ont très souvent mal tourné pour les locaux. Mais là encore, Christophe Saubestre voit plus loin qu’un match perdu. « Il faut comprendre que nous sommes là pour apprendre. Avec du recul, nous avons pu tenir les cinq premières minutes. À ce niveau, contre la Tunisie, c’est très bien, même si nous subissons pendant 35 minutes derrière. »
Maintenant que les jeux sont faits, l’équipe va se concentrer sur sa dernière sortie en phase de poules, contre le Mozambique demain. Pas question de se laisser surprendre par l’enjeu. « Le Mozambique va jouer le coup. Ce sera à nous de travailler pour essayer de sortir la tête haute », ajoute Christophe Saubestre.
Dans l’autre match de la poule A, le Mali a confirmé ses ambitions en venant très facilement à bout du Mozambique. Les vice-champions en titre se sont baladés (103-40), retenant encore une fois leurs coups. Malgré cela, l’addition est salée pour le Mozambique, les Maliens étant en route pour les demi-finales. Pour l’instant, le Mali et la Tunisie passent en demi-finale où ils devraient affronter l’Algérie, à l’avenir incertain, et la toute puissante Égypte, auteur d’un sans-faute également jusqu’ici.