Les Malgaches d’ASTUC, désignés favoris de la compétition masculine, ont justifié leur statut en venant à bout des Seychellois de PLS Hawks sur le score étriqué de 75-72. Dans une rencontre âprement disputée, les Malgaches n’ont jamais lâché prise pour s’imposer au final.
Réagissant à chaud, le coach malgache, Jean Raelison, parle d’une rencontre chargée en émotions. « Il a fallu gérer beaucoup de choses, d’autant qu’on a raté quelques ballons. Mais dans l’ensemble, c’est un match satisfaisant. »
Considérés comme les favoris, les Malgaches placent vite la barre très haut, avec une prise en main rapide de la rencontre. L’évolution de la rencontre, avec des décisions arbitrales vivement contestées, a parfois permis de voir du beau jeu.
Les Malgaches, même s’ils ont mené pendant la rencontre, ont parfois douté. « À un moment, on a failli se faire rattraper », lâche Jean Raelison.
Poussés par un bruyant public malgache, ils arrivent à se transcender. Suffisant pour marquer les esprits. « Nous avons fait quelques fautes bêtes. C’est ce qui aurait pu donner l’avantage aux Seychellois. »
La rencontre, elle, continue, avec des Seychellois qui, se sentant lésés par des décisions arbitrales, semblent vouloir s’expliquer auprès des hommes en noir. N’était l’intervention des leurs, la rencontre serait-elle devenue un triste spectacle ?
D’ailleurs, Jean Raelison reconnaît que les décisions ont souvent été contestables. « Il y a beaucoup à dire. Mais on n’est pas là pour faire le procès des arbitres », soulignait-t-il.
Sauf qu’il y a eu quelques ratés. « Il y a eu des manquements des deux côtés », poursuit-il. Mais une fois la rencontre terminée, les tensions qui ont régné pendant le match sont oubliées. Les joueurs se saluent. Les Hawks devraient se rebiffer contre le Real, alors qu’ASTUC devra tenter de maintenir la cadence contre Saint Pierre. Rendez-vous à 17h pour la rencontre ASTUC/Saint Pierre et 19h pour un Real/Hawks qui s’annonce explosif.